L’Abu Dhabi Dhabi Championship ouvre, ce jeudi, la saison 2021 sur l’European Tour. Avec 8 millions de dollars de prize money, le tournoi est l’un des mieux dotés de l’année et réunira donc une grande partie de l’élite du swing européen, à l’exception de l’Espagnol Jon Rahm. Parmi les engagés, on trouve ainsi Rory McIlroy, Matthew Fitzpatrick, Tommy Fleetwood, Justin Rose, Tyrrell Hatton ou Lee Westwood. L’Américain Justin Thomas, n°3 mondial, a également fait le déplacement en « guest star ».

Côté belge, nos trois Mousquetaires sont, eux aussi, exacts au rendez-vous avec de l’ambition plein la tête. A l’instar de nombreux autres joueurs du circuit, Nicolas Colsaerts vient de passer plus de deux mois à Dubaï où il a bénéficié de conditions idéales d’entraînement. Thomas Detry (notre photo) a, de son côté, passé les fêtes en Belgique où il a réalisé un important travail de fond au niveau physique. Et, cerise sur le gâteau : Thomas Pieters a finalement pu rejoindre Abu Dhabi. Le champion anversois s’était fracturé un doigt, fin décembre, en tombant dans les escaliers de sa maison. Mais sa convalescence a été plus courte que redouté. Grâce à une attelle, il n’a jamais arrêté de s’entraîner, notamment au putting et au chipping. Les derniers tests au driving effectués avec son coach Jérôme Theunis l’ont définitivement convaincu d’effectuer le voyage. Certes son auriculaire est encore un peu raide et il ne sera pas à 100%. Mais il ne voulait absolument pas manquer cette pendaison de crémaillère.

Ce cru 2021 de l’European Tour s’annonce très intense. Sous réserve, bien sûr, d’éventuelles restrictions sanitaires, le calendrier n’a jamais été aussi chargé avec la bagatelle de 42 tournois. Et aux compétitions habituelles s’ajouteront la Ryder Cup aux Etats-Unis et les Jeux Olympiques de Tokyo, tous deux reportés d’un an. Dans ce contexte, les trois premiers tournois de l’année, programmés successivement à Abu Dhabi, à Dubaï et en Arabie Saoudite, pourraient s’avérer très importants pour les trois joueurs belges. Pour l’heure, Pieters et Detry occupent respectivement les 81e et 83e places du ranking mondial. L’un et l’autre ambitionnent d’intégrer dès que possible le Top 50, visa pour les plus grands tournois. Un bon démarrage à Abu Dhabi – sur un parcours très spectaculaire (par 72 de près de 7000 m) qui leur convient bien - leur serait évidemment très utile, à la fois au niveau mental et arithmétique !

Comme l’an passé, l’European Tour a établi un protocole très strict pour le bon déroulement des compétitions. Enfermés dans des bulles et testés quasiment tous les jours, les joueurs ne peuvent, par exemple, être assis à table qu’avec leur caddie ! C’est le prix à payer pour continuer à swinguer. Et puis il y a pire que le soleil des Emirats pour commencer l’année !