Au soir du premier tour, Jason Day mène la danse au PGA Championship qui se dispute sur le parcours du TPC Harging (par 70), près de San Francisco. En grande forme ces dernières semaines (3 Top 10 sur le PGA Tour), l’Australien de 32 ans a rentré une première carte de 65. "Mon jeu est là. J‘espère qu’il va tenir durant quatre jours car ce parcours est très exigeant à tous les niveaux" confie l’Australien de 32 ans qui partage la tête avec l’Américain Brenden Todd.

A leurs trousses, on retrouve une meute de prétendants. Double tenant du titre, Brooks Koepka n’est qu’à un point. Le puissant Américain a visiblement retrouvé ses marques après une longue éclipse. "J’ai le sentiment de m’améliorer de jour en jour. Les bonnes sensations sont de retour. C'est plutôt bon signe" souriait-il en rentrant au Club House. L'Américain Xander Schauffele, l'Anglais Justin Rose et l'Allemand Martin Kaymer pointent également à 4 sous le par.

De son côté, Tiger Woods a rassuré ses nombreux admirateurs. A l’évidence, son dos ne le fait plus souffrir. Le héros black des greens a signé un premier tour très solide, avec une carte de 68 et occupe un Top 20 très encourageant pour la suite. C’est surtout sur les greens que le « Tigre » a impressionné avec quelques « ficelles », comme sur le trou n°13 où il a enquillé un putt de plus de dix mètres. "Mon nouveau putter est un peu plus long pour éviter de trop solliciter mon dos. Et ça donne de bon résultats" se félicite-t-il.

Bryson DeChambeau (-2) a également fait le spectacle. Grâce à ses coups très spectaculaires et venus de nulle part, bien sûr. Mais l’Américain a également, au passage, malencontreusement brisé son driver en s’appuyant dessus pour ramasser son tee. Même à l’arrêt, le Monsieur Muscles du golf mondial ne connaît plus sa force !

Parmi les scores décevants de cette journée inaugurale, notons ceux réalisés par Rory McIlroy et Jon Rahm (par) et Justin Thomas (+1). Mais le chemin de ce premier Grand Chelem de l'histoire se disputant à huis clos est encore très long !