Deuxième tournoi du Grand Chelem de l’année, l’US Open se dispute, dès ce jeudi, sur le parcours Ouest du Winged Foot GC, à Mamaroneck, près de New York. Dessiné en 1923, il s’agit d’un parkland à l’ancienne très exigeant à tous les niveaux. Long, balisé par les arbres, ce par 70 de 6700m a été préparé à l’américaine avec des fairways étroits et greens à la fois rapides et fermes. Ce sera un terrible test tant les joueurs devront faire preuve à la fois de puissance et de précision. C’est la cinquième fois que ce championship course accueille l’US Open. En 1929, il avait couronné le légendaire Bobby Jones , seul joueur de l’histoire à avoir réussi le Grand Chelem.

Le plateau de cette édition 2020, qui aura lieu à huis clos, est exceptionnel. A l’exception de Brooks Koepka, blessé, tous les ténors sont présents. Numéro un mondial et récent vainqueur de la FedEx Cup, Dustin Johnson fait figure d’épouvantail. A 36 ans, le géant de Columbia n’a jamais semblé aussi solide dans tous les compartiments de son jeu. Il est fort logiquement le favori des bookmakers devant l’Espagnol Jon Rahm et l’Américain Justin Thomas. Mais attention : le danger peut venir de partout. Jeune papa (comme Thomas Pieters), Rory McIlroy a des fourmis dans le swing. C’est le genre de parcours que le Nord-Irlandais – qui n’a plus gagné un major depuis 2014 - affectionne. Et la nouvelle génération US, emmenée par Collin Morikawa (lauréat du PGA Championship le mois dernier), Xander Schauffele et Bryson DeChambeau n’entend pas se laisser faire. Tiger Woods sera également de la fête. Très discret depuis un an, l’ancien n°1 mondial s’efforce de monter en puissance histoire d’être fin prêt pour défendre son titre au Masters, en novembre prochain. L’intégralité du tournoi est à suivre en direct sur VOOsport World.