La manche de Coupe du monde de gymnastique en concours général qui devait se tenir le 4 mai à Tokyo a été annulée, a annoncé mardi la fédération internationale de gymnastique (FIG). Cette épreuve, déjà annulée l'an dernier, devait servir de test-event en vue des Jeux Olympiques de Tokyo prévus du 23 juillet au 8 août. Son annulation équivaut à dire que toutes les manches sont effacées du calendrier. La FIG et l'association japonaise de gymnastique ont évoqué les problèmes liés aux restrictions de voyage et le fait que l'épreuve avait perdu son statut de tournoi qualificatif pour les JO. Les manches de Coupe du monde prévues en Allemagne et en Grand-Bretagne avaient en effet été annulées déjà, forçant la fédération internationale à changer sa procédure de qualifications. Ce sont les Mondiaux de 2019 qui servent à présent de base pour délivrer des billets supplémentaires pour les concours généraux individuels des JO.

Dix Belges en course pour les JO

Cette annulation bouleverse à nouveau le calendrier de compétitions de Nina Derwael, qui espérait se produire au Japon à deux mois et demi du début des Jeux olympiques. La double championne du mondes des barres asymétriques pourrait, à présent, se laisser tenter par une participation aux championnats d'Europe de Bâle (Suisse) du 21 au 25 avril. Par ailleurs, la fédération belge a communiqué, suite au test interne de vendredi dernier, le nom des dix gymnastes qui restaient dans la course pour intégrer l'équipe pour les Jeux olympiques. Il s'agit de Nina Derwael, Axelle Klinckaert, Maellyse Brassart, Fien Enghels, Margaux Daveloose, Noémie Louon, Lisa Vaelen, Kéziah Langendock, Jutta Verkes et Charlotte Beydts.