Après 20 mois d’absence, Nina Derwael retrouvait la compétition officielle et les barres asymétriques, ce jeudi après-midi, lors des qualifications de la manche de Coupe du monde d’Osijek, en Croatie. Pour son grand retour à son agrès de prédilection, la double championne du monde a livré une prestation solide, propre techniquement et bien rythmée, qui a été créditée d’un total de 15,150 points et lui valant la première place. Le degré de difficulté de cet exercice était de 6,7. À titre de comparaison, avec une routine légèrement moins difficile (6,5), la Limbourgeoise avait remporté le titre mondial en 2019 à Stuttgart avec 15,233. Lisa Vaelen, autre Belge en lice, a obtenu 13,400 points (difficulté : 5,5) et s'est classée troisième.

"J'ai ressenti pas mal de stress", a confié Nina Derwael. "Mais je suis très contente de la manière dont les choses se sont passées. Cela fait beaucoup de bien de pouvoir faire une compétition dans d'autres circonstances qu'habituellement. J'étais surtout réellement soulagée après mon passage. C'est une étape supplémentaire dans la préparation pour les Jeux olympiques."

Nina Derwael et Lisa Vaelen seront engagées vendredi dans les qualifications de la poutre, le deuxième agrès où elles se produiront en Croatie, avant de disputer la finale des barres asymétriques samedi.


Chez les messieurs, Maxime Gentges s'est qualifiée pour la finale au cheval d'arçons, samedi aussi, avec une note de 14,550 en qualifications. Luka Van den Keybus au sol (13,500pts) et aux barres parallèles (13,250), Florian Landuyt au cheval d'arçon (12,000) et aux barres parallèles (11,400) ainsi que Glen Cuyle au sol (13,500) n'ont pu se qualifier pour une finale par appareil.