Face à une équipe de Grèce déjà assurée de sa qualification pour le tour suivant des qualifications pour le Mondial 2023, la Belgique a sombré pour son 5e match de la campagne, s'inclinant 42-24.

D'emblée, les Grecs avaient mis la main sur le match contre une équipe belge déforcée et privée de tous ses expérimentés (Serge Spooren, Kedziora, De Beule, Robyns, Vancosen...) même si elle récupérait Yannick Glorieux pour l'occasion, lequel s'est distingué avec ses cinq buts terminant meilleur artilleur belge au terme de la soirée.

Face à une énorme défense et des gardiens en forme, la Belgique a manqué cruellement d'expérience démarrant de manière timorée. Si elle s'est reprise en réduisant un peu l'écart en première période, l'équipe belge n'a jamais eu voix au chapitre. Précipitation, manque de réussite, mauvais choix... les erreurs et le manque d'automatisme n'ont pas permis aux Red Wolves de rivaliser un peu.

Même en supériorité numérique en jouant sans gardien, comme les Wolves l'avaient déjà fait brillamment par le passé, les attaques n'ont pas fusé autant qu'espéré. Pourtant, les Belges ont pu compter sur un bon Vanhove derrière qui a tout de même stoppé sept tentatives. Ce ne fut cependant pas suffisant. 

Malgré la défaite, la Belgique reste toujours en lice pour la deuxième place qualificative vu la défaite de la Turquie au Kosovo mais samedi seule la victoire contre le Kosovo offrira la qualification aux Red Wolves si dans le même temps la Turquie perdait en Grèce.

Belgique: Siraut 5', Vanhove 55'. Glorieux 5, Heeren 3, Gillé 3, Delpire 3, Brixhe 2, Serras 2, Braun 2, D'Hanis 2, Kotters 1, R. Spporen 1, Kostic, Marchal, De Cubber, Massat.