Le HC Visé reçoit Masheka Mogilev (dimanche 16h) en match retour des huitièmes de finale de la Challenge Cup. Une rencontre pour laquelle Korneel Douven a sélectionné les 14 joueurs qui ont disputé le match aller en Biélorussie, plus Manu Beckers.

A l'aller, Visé menait de 8 buts à 15 minutes de la fin mais il n'a conservé qu'un but d'avance. Dans la chaleur du match, personne n'avait réellement compris les raisons exactes de cet effondrement. Douven les a donc analysées à tête reposée et a confronté ses joueurs aux images.

"En fin de match, notre défense et nos gardiens n'ont pas été présents", dit-il. "Nous avons avons eu des difficultés à contrer Mikhalchuk. Qu'un arrière inscrive quatre buts, passe encore. Mais pas dix!"

L'entraîneur visétois souligne toutefois que le match ne s'est pas joué que sur ces 12 dernières minutes et pas seulement en défense non plus. "Nous avons manqué 12 occasions franches, dont 2 penalties. Et 5 dans ces fameuses 12 dernières minutes."

L'optimisme est toutefois de rigueur avant le match retour et Visé se veut de faire un match plein car on attend un demi-millier de personnes et c'est une belle occasion de séduire.

"Par rapport au match aller, nous avons plusieurs avantages", dit Korneel Douven. "Nous connaissons désormais l'adversaire, nous sommes bien reposés (les joueurs se sont très bien entraînés jeudi, ndlr), nous dormirons dans notre lit et nous mangerons ce que nous voudrons (au Bélarus, les repas étaient peu soignés et l'hôtel manquait de confort, ndlr)."

Voilà qui devrait être suffisant pour se retrouver dans l'urne des quarts de finale, mardi à 11 heures.