Forte de sa perf ce dimanche, Tia peut viser l'or à Birmingham

BRUXELLES Tia Hellebaut a donc pulvérisé, ce dimanche, son record de Belgique du pentathlon en le portant à 4.877 points, soit 288 de plus que le précédent datant, il est vrai, de 2004. Au lendemain de sa perf , l'Anversoise (qui fêtera ses 29 ans ce vendredi...) était, bien sûr, aux anges. "Je pense que ce dimanche était un jour de grâce... Le fait d'avoir pulvérisé mon record sur 60 m haies m'a vraiment donné des ailes. Dans la foulée, j'ai amélioré tous mes records à l'occasion d'un pentathlon."

Et Tia est sans doute passée à côté d'une performance plus retentissante encore, la barre tremblant, puis tombant, à son deuxième essai à 2,02 m alors qu'elle avait déjà franchi 1,96 m. "Je ne vais quand même pas me plaindre ! Si je pensais battre mon record national, jamais je n'aurais imaginé que ce soit de 288 points. Mais bon, je le répète, j'étais dans un jour de grâce au cours duquel tout m'a réussi jusqu'au 800 m où j'ai bénéficié de l'aide précieuse de la Néerlandaise Yvonne Wisse, même si je précise que nous ne nous étions pas concertées auparavant."

Au passage, Hellebaut s'est appropriée seule le record de Belgique de la longueur qu'elle partageait depuis l'an dernier avec Sandrine Hennart. "J'ai d'abord joué sur ma vitesse avec un premier saut à 6,16 m. Puis, rassurée dans cette épreuve qui m'avait déjà causé quelques soucis par le passé, j'ai explosé mon record personnel lors d'un pentathlon."

Celui-ci était de 6,04 m...

Ayant signé la MPM de l'année, Tia peut désormais envisager l'avenir et, surtout, les Championnats d'Europe indoor avec un certain optimiste. "Ce résultat me conforte dans l'idée que j'ai opéré le bon choix en décidant de m'aligner au pentathlon à Birmingham. Ceci étant, je ne sais pas si je serai capable de rééditer l'exploit de ce dimanche. Mais j'essaierai !"

Après son titre de championne d'Europe de la hauteur, en août, à Göteborg, la protégée de Wim Vandeven, qui n'a cessé de prodiguer ses conseils à François Gourmet, pourrait bien monter sur le podium, le 2 mars, à Birmingham. Et pourquoi pas sur la plus haute marche ? Jusqu'ici chasse gardée de la Suédoise Carolina Klüft, l'or pourrait, cette fois, être âprement disputé...



© La Dernière Heure 2007