Ce samedi, c’est déjà tout ou rien pour le Pingouin

Serge Fayat
Ce samedi, c’est déjà tout ou rien pour le Pingouin
©philippe demaret

Le Léopold a une chance de se mêler à la lutte pour les demi-finales

hockey

BRUXELLES Tout ou rien. Alles of niets . All or nothing … Le championnat n’en sera qu’à sa neuvième journée, ce week-end, mais pour le Pingouin, il s’agira déjà pratiquement du match de la dernière chance. Le club nivellois peut retourner la situation dans tous les sens, seule une victoire samedi à Lierre contre l’Héraklès, l’un de ses deux concurrents directs, lui permettra de garder une chance réaliste de se maintenir en division d’honneur. Et encore, via les barrages…

La tâche du Pingouin, cela dit, ne sera pas évidente. Les Nivellois, qui ont déjà encaissé 31 buts depuis le début de la compétition, semblent bien en progrès, comme en témoignent leurs courtes défaites contre le Dragons et le Waterloo Ducks, mais en face l’Héraklès s’est carrément métamorphosé en battant successivement l’Antwerp et le Wellington pour passer de la dernière à la huitième place. Les Lierrois, en outre, auront l’avantage d’évoluer à domicile, ce qui pourrait faire la différence.

Pour le reste, la journée sera placée sous le signe de la lutte pour les quatre précieux sésames donnant lieu aux playoffs à la fin de la saison régulière. Comme subodoré, une première césure a déjà été opérée, mais ils sont pour l’instant encore cinq pour quatre places suite au brillant début de saison du Beerschot. La question, cela dit, reste de savoir jusqu’à quand les Ours pourront garder leur appétit alors qu’ils viennent de prendre une petite raclée du Racing. Leur déplacement au Braxgata, lui aussi rentré dans le rang après des débuts prometteurs, permettra certainement d’y voir plus clair.

Une sixième équipe pourrait même venir se mêler à la lutte en cas de victoire samedi. Il s’agit du Léopold. Dernier après trois journées, le club le plus titré du pays a fameusement repris du poil de la bête depuis, alignant quatre succès d’affilée et passant tout près de faire perdre des écailles au Dragons. Bref, il ne partira pas battu d’avance chez un Waterloo Ducks quatrième, mais très irrégulier ces dernières semaines.

Les trois premiers, en revanche, devraient pouvoir continuer leur marche en avant même si le Racing se méfiera de l’Antwerp, qui vaut sans doute mieux que son classement…



© La Dernière Heure 2010

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be