Les deux Top 4 ont déjà pris forme

Thibaut Vinel
Les deux Top 4 ont déjà pris forme

La 9e journée a respecté la logique et a même confirmé les tendances

BRASSCHAAT Si le Wellington et l’Antwerp étaient en position favorable à la mi-temps pour créer la surprise, tous les résultats de la 9e journée de championnat en Division Honneur ont été conformes aux prévisions.

Le Watducks a décidé à lui seul du score face à un Léopold plus éteint; le leader autoritaire, le Dragons, a battu la Gantoise même si le score est forcé selon le président Jean-Pierre Speleers; le Braxgata a de justesse écarté le Beerschot confirmant qu’elles ont toutes deux des équipes du subtop ; l’Héraklès, qui s’est retrouvé un moral ces dernières semaines, a enfoncé un rival direct, le Pingouin. Seuls Louvain et le Racing ont douté durant 35 minutes avant de reprendre le dessus.

Avec le Dragons, le Racing, Louvain et le Watducks, le Top 4 a donc pris forme. L’homme fort de cette DH qui se cache derrière la composition de la meilleure équipe du moment décortique ce quatuor. “Le championnat est passionnant car son niveau est très relevé , confie le président du Dragons, Jean-Pierre Speleers. La plus grosse nouvelle vient de l’Antwerp que j’avais pointée comme candidate pour les play-offs. Le hockey se joue à un autre niveau tant les renforts le poussent vers le haut. Sinon, effectivement, le Top 4 prend forme sans surprise. J’attendais le Dragons, le Racing, Louvain et le Watducks.”

Comblé, il revient sur ces mois de rêve à Brasschaat avec une qualification mémorable en EHL où le Dragons a battu le champion en titre, Hambourg et un parcours presque parfait en championnat.

“Notre cellule Top Hockey tourne à plein régime. Nous tentons de surfer sur la vague pour aller plus haut. Avec notre école de jeunes, nous démontrons qu’il est possible de constituer une équipe solide avec des jeunes du cru.”

Le week-end en EHL à Eindhoven l’a particulièrement marqué. “À l’époque, la Belgique faisait son marché aux Pays-Bas. Cette année, beaucoup d’observateurs d’Outre-Moerdijk ont pris des renseignements sur les joueurs belges. Nous sommes reconnus. Je n’avais jamais vu le Dragons évoluer à un tel niveau lors de son duel face à Hambourg. D’ailleurs, ils n’ont plus jamais reproduit un jeu si mature.”

Reste enfin, la course vers le bas qui concerne l’Héraklès, l’Antwerp, le Wellington et le Pingouin. “Je ne les ai pas toutes vues” , conclut Speleers qui évite des bilans trop hâtifs.



© La Dernière Heure 2010

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be