Le Dragons en forme européenne

J.F. J.
Le Dragons en forme européenne
©Philippe Demaret

Il s’est offert le scalp du champion d’Allemagne; et c’est mérité !

envoyé spécial aux Pays-Bas Jean-François Jourdain

BLOEMENDAAL À la bourre en championnat, le Dragons a retrouvé sa forme européenne pour forcer les portes des quarts de finale de l’Euroligue. Pour ce faire, il a battu le champion d’Allemagne, qui avait sorti le Racing au 1er tour de l’épreuve. Un succès qui ne doit rien à personne car les Anversois ont dominé le match dans l’ensemble et, malgré un pc défaillant (0 sur 6), se sont taillé la part du lion des occasions de but.

Le Dragons fut le premier en action avec trois pc dans les six premières minutes mais les tirs de Luypaert furent mal cadrés ou arrêtés par Weinhold. Qu’à cela ne tienne, c’est sur une phase de jeu que Florent Van Aubel, récupérant une bonne passe de Stumpe, crucifia le gardien allemand (1-0). Les Teutons ne furent cependant pas longs à égaliser, sur leur première action dangereuse qui leur rapporta un pc. Leroy repoussa l’envoi sans conviction de Ch. Zeller, mais les Colonais gardèrent la balle et Weissenborn se retrouva isolé à gauche du cercle (1-1).

Le 2e quart-temps fut nettement en faveur des Anversois, qui n’arrivèrent cependant pas à tirer parti de leurs 4e et 5e pc alors que Weinhold se fendait d’une bonne sortie devant Cobbaert et que Yekeler tirait à côté du but après une combinaison avec Pangrazio. Dans les arrêts de jeu, les Allemands se ménagèrent un troisième pc mais n’en tirèrent pas parti.

Au cours du troisième quart-temps, le Dragons crut à nouveau avoir fait le plus dur, une phase de coup franc permettant à Luypaert de trouver Denayer au deuxième montant (2-1). Mais les Brasschaatois se firent à nouveau rejoindre sur une grosse approximation défensive derrière. Comment expliquer autrement que D. Montag puisse extraire la balle d’un paquet de quatre ou cinq Anversois et la faire passer devant le but vide où attendait tranquillement Meurer ? Un bête goal qui remettait à nouveau tout en question et ne rendait pas justice aux Belges qui tenaient les rênes du match en main.

Le début du 4e quart-temps sembla confirmer que les Belges étaient en train de perdre le fil. Les Allemands se mirent à dominer mais sans autre résultat qu’un pc improductif. La décision allait tomber dans les dernières minutes. Il en restait trois lorsque Jeffrey Thys ponctua un effort personnel dans les filets latéraux. Mais à la minute suivante, c’est lui qui, récupérant un effort de Charles Vandeweghe, se trouva à la bonne place pour battre Weinhold d’un tir croisé en tête de cercle (3-2). En quart de finale, il y aura un club belge et plus aucun allemand !



© La Dernière Heure 2011

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be