Play-off: Gand gagne, mais oublie d’enlever l’espoir au Watducks

Les Gantois ont dominé une très pâle équipe du Watducks qui a toutes les raisons d’y croire.

Thibaut Vinel et Jean-François Jourdain
Play-off: Gand gagne, mais oublie d’enlever l’espoir au Watducks
©BELGA

Pascal Kina 1 - Jean Willems 0. La première manche des demi-finales a été remportée par le T1 gantois qui a trouvé la parade pour étouffer le Watducks. Le press des Buffalos était si bon que les chevronnés défenseurs brabançons ne parvenaient même pas à sortir proprement de défense.

Le score est flatteur pour le leader de la phase régulière qui a semblé être en panne d’idées à l’image de Gauthier Boccard. Pire, les Brabançons rouspétaient bien trop souvent les décisions du duo arbitral. Les Verts n’ont existé que sur phase de pc. Sans un grand Simon Vandenbroucke, l’addition aurait été trop salée pour ramener un espoir.

Les Buffalos, invités en play-off jeudi soir par le comité de contrôle, ont commis l'erreur de ne pas tuer un peu plus le suspense chez eux. "Nous concédons quelques pc dont celui qui amène le but", analysait sans fanfaronner Pascal Kina. "Le Watducks n'a rien montré. Le match n'a pas toujours été très bon, mais ce n'est jamais le cas lors d'une demi-finale aller. J'ai vu que mon équipe a bien bossé. Nous n'en sommes qu'à la mi-temps."

De l'autre côté, Simon Vandenbroucke n'était pas si abattu. "Nous aurions pu prétendre à 2-2", estime le gardien brabançon. "Notre première mi-temps a été un peu poussive. Puis, on a rectifié le tir. Sur le deuxième but de Gand, l'attaquant lâche son stick dans le cercle. L'arbitre aurait pu siffler. Le jeu a été globalement assez brouillon. Nous avons senti la pression. Des erreurs ont été commises des deux côtés. Ce ne fut pas un grand match."

Dimanche à 12h30, la demi-finale retour s’annonce passionnante vu le score en cours.

Gantoise : Santiago ; Scheen, Waller, M Deplus, T. Deplus ; de Paeuw, Goyet, Kina ; Tynevez, Ferreiro, Masson (de Borrekens), Hellin, Rogeau, Bugallo, Desgouillons.

Watducks : Vandenbroucke ; Van Oost, Van Strydonck, Charlet, Dumont ; de Backer, Boccard, Wilbers, Sidler, Ghislain, Willems (Van Marcke), Dykmans, Esquelin, Depelsenaire, Lemaire.

Arbitres : MM. S. Michielsen et G. Boutte.

Cartes vertes : 35e Kina, 62e Ghislain.

Carte jaune : 10e Willems.

Les buts : 28e Masson (1-0), 30e de Borrekens (2-0), 45e Charlet sur pc (2-1).

Penalty corner : Gantoise (0/3) et Watducks (1/4).

Malmené par le Braxgata, le Racing vit toujours

La demi-finale aller a tenu toutes ses promesses à Boom. Les joueurs de Philippe Goldberg ont montré que ce n’était pas un hasard s’ils étaient passés en quelques mois de la place de barragiste au play-off. Vifs et rapides sur la balle, encouragés par une foule enthousiaste, les Boomois (qui avaient décidé de ne pas demander de droit d’entrée alors qu’ils pouvaient le faire) ont dominé les Rats, qui peuvent s’estimer plutôt heureux de ne pas avoir concédé un handicap plus important. Jeremy Gucassoff a eu bien plus de travail qu’il n’aurait voulu mais il s’en est brillamment tiré.

Rapidement mis sur orbite par un but de Mazzilli, les Anversois ont concédé un minimum d’occasions en première période. Il fallut un effort individuel de Cédric Charlier en début de deuxième période pour remettre les pendules à égalité. Pas pour longtemps cependant puisque six minutes plus tard, Adriaensen se trouva à point nommé pour reprendre au deuxième montant un centre au cordeau du vif-argent Mazzilli, élu homme du match.

Avec ses quinze saisons en équipe première, Adriaensen n'avait aucune peine à relativiser ce succès : "Nous n'en sommes qu'à la mi-temps d'un match de 140 minutes. Nous allons bien nous reposer et écouter le plan tactique de notre coach pour demain." Le suspense est en effet intact, et ce dans les deux rencontres.

Braxgata : Walter, Loots, Luypaert, Clement, Van Cleynenbreugel, T. Biekens, Rossi, Adriaensen, Walker, Onana, Mazzilli (Bordas), Van Biesen, de Voogd, O. Biekens, Van Steerteghem.

Racing : Gucassoff, Vanwetter, R. Delavignette, Wegnez, Xavier, Meurmans, Truyens, Lucaccioni, de Chaffoy, Charlier, Cosyns (Cayphas) H. Delavignette, Marquet, Berton.

Arbitres : Melle C. Martin-Schmets et M. L. Dooms.

Carte verte : 70e T. Biekens.

Les buts : 13e Mazzilli (1-0) ; 41e Charlier (1-1) ; 47e Onana (21).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be