L'analyse d'Emilie Sinia après la bonne entame des Panthers au Mondial: "Le dernier quart a été très rassurant"

Une analyse de notre consultante Emilie Sinia.

L'analyse d'Emilie Sinia après la bonne entame des Panthers au Mondial: "Le dernier quart a été très rassurant"
©Montage

Dès le début de la rencontre, on a vite senti qu’un match de Coupe du monde n’était pas un match de Pro League. L’Afrique du Sud s’est contenté de défendre pour partir en contre. La Belgique n’a pas l’habitude de jouer dans des espaces si fermés.

Mentalement, elles étaient mises sous grosse pression car elles affrontaient les 15es mondiales. Elles n’avaient pas le droit à l’erreur. Elles ont bien géré ce stress. Mais, on voit quand même des petites frustrations par rapport à des décisions arbitrales. Ce n’est pas dans leurs habitudes.

Elles méritaient plus qu’un 4-1. Leur dernier quart a été très rassurant. Dès que ce troisième but est tombé, les Red Panthers n’ont plus rien cédé. Le but sur pc de Lotte est magnifique. Il simplifie toute la fin de match. D’ailleurs, on a encore vu toute la classe d’une fille comme Englebert. Elle a fait mal avec ses accélérations.

Les trois points sont là. C’est une bonne opération. Elles ont montré de belles choses, mais aussi de moins belles. Elles vont grandir grâce aux analyses de ce premier match. C’est de bon augure pour la suite du tournoi.

Les gestions de l’arbitrage et du recours à la vidéo seront certainement abordées. On se rend compte qu’en Belgique, nous ne sommes pas si mal lotis avec nos arbitres. Je pars du principe que les arbitres comme les joueuses commettent des fautes. Chaque arbitre reçoit une évaluation en cours de tournoi. C’est toujours délicat de les critiquer. Les Belges auraient pu mieux gérer la vidéo. De toute façon, chaque joueuse doit rester dans son match à chaque coup de sifflet.

Quant au stade, il est magnifique, mais vide. Quelle tristesse ! Je suis déçue pour les joueuses. Au moins, le match n’est pas tendu par le public. En plus, on entendait les parents des Reds les encourager. Pour l’image du hockey, c’est catastrophique. On veut rendre ce sport plus populaire et on voit un stade vide lors d’un événement aussi important qu’une Coupe du monde.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be