Uccle Sport enfonce l'Herakles en pleine crise; carton plein pour le Dragons, l'Orée, le Léo et le Racing

Tous les résumés des rencontres de ce dimanche.

Thibaut Vinel, Ethel Vandiest, Damien Russel, Patrick Dekelver
Uccle Sport enfonce l'Herakles en pleine crise; carton plein pour le Dragons, l'Orée, le Léo et le Racing
©BELGA

Les détails tournent en faveur du Dragons

Dragons – Watducks 2-0

Dragons: Van Doren; Della Torre, Geers, Harte, T. Luyten; Gougnard, Rubens, Govers, Martinez; Foubert, Raes, puis Vanderkeilen, L. Putters, R. Putters, Crols, M. Luyten

Watducks: Vandenbroucke; van Marcke, Van Oost, Dumont, Charlet; de Paeuw, Sidler, Wilbers; Ghislain, Rogeau, Willems puis Dykmans, Petit, Depelsenaire, De Backer, van de Kerckhof

Arbitres : MM. S. Michielsen et M. Dutrieux

Carte verte : 45e Crols

Les buts : 55e Govers sur pc (1-0), 63e Raes (2-0)

Penalty corner : Dragons 1/5 et Watducks 0/6

Le Watducks doit absolument faire oublier sa défaite de la semaine dernière face au Braxgata, et le Dragons doit confirmer le bon résultat obtenu à la Gantoise dimanche dernier. Voilà l’état d’esprit d’avant match. Le coach du Watducks plaisante même sur le fait qu’il a déjà le score final, ça sera 0-2 en faveur de ses canards. Les septante prochaines minutes nous diront si ce dernier avait vu juste.

Felix Denayer n’est pas aligné pour des raisons médicales, c’est Rubens qui prendra le brassard de capitaine.

Le mot d’ordre du Watducks en ce début de quart est « Pression ». Cependant le premier shoot au goal vient de Raes, l’action se termine sur le premier pc de la rencontre en faveur du Dragons, celui-ci est dégagé par la défense waterlootoise. Les récupérations brabançonnes ont du al à aboutir sur de véritables reconversions finies et abouties, il faut attendre la troisième tentative pour que Ghislain maîtrise la balle en pleine course. Le Watducks obtient ses deux premiers pcs, la combinaison trop hasardeuse ou complexe, n’aboutit pas. Il n’y a pas énormément d’occasions franches en ce début de rencontre, mais beaucoup de duels individuels qui régalent les spectateurs. Aucune des deux formations n’a jusqu’ici pris le dessus. Vandenbroucke est irréprochable sur le tir direct de Martinez en fin de quart.

Ce deuxième quart ressemble au premier, bien que le Watducks a plus de temps de présence dans le cercle. Les deux coachs demandent à leurs hommes de ne pas se précipiter et de calmer le jeu. La Watducks parvient à être dangereux en s’immisçant par le flanc gauche, par le décrochage du back gauche, Nicolas Dumont, qui vient servir ses co-équipiers dans le cercle. Le Watducks obtient son 5ème pc, le sleep de Dykmans ne surprend pas Van Doren, qui est également présent sur la seconde tentative de Dykmans.

C’est au tour du Dragons d’être présent, voir oppressant dans le cercle des visiteurs. Malgré les tentatives, les combinaisons et les intrusions, personne ne parvient à tromper Vandenbroucke qui est jusqu’ici parfait sur chacune de ses sorties. Le score est toujours de 0 à 0. Un score qui reflète l’équilibre des échanges et des occasions. Le dernier quart déterminera donc le vainqueur de la rencontre, s’il y en a un.

C’est finalement sur pc que le marquoir décide enfin de se débloquer en faveur des Anversois. Après un premier arrêt du stick, un pc est de nouveau accoré au Dragons. Le sleep de Goevers part en pleine lucarne, pour la première fois Vandenbroucke est battu. C’est 1-0 pour le Dragons, il reste un peu plus de 10 minutes au Watducks pour revenir au score. Mais le score s’alourdit un peu plus, et éloigne le Watducks de ses premiers points. Raes reprend un centre hasardeux, d’un tout aussi hasardeux shoot en revers, il ne voit pas sa balle terminer dans les filets adverses durant sa chute et doit attendre de se relever pour constater que le score est maintenant de 2-0. Score finale.

Uccle Sport remporte déjà son premier match de la saison

Uccle Sport - Herakles 6-4

Uccle Sport : Flamand, Ignacio, Defise, G. Hainaut, Magnant, Saussez, Nelson, Bellenger, Cockelaere, Lardeur, D. Hainaut, Houbart, Goyet, Mushiete, Maeyens, Moreno

Herakles: Timmermans, Vloeberghs, M. Donck, Mondo, Nepote, de Borrekens, De Kerpel, Delaisse, Cicileo, Igau, Leenders, Verdussen, Van Dessel, Thomas, Keusters, Muir

Arbitres: MM. J. Ciechanowski et T. Croese

Cartes vertes: 30e Hainaut, 47e Bellenger

Cartes jaunes: 63e M. Donck, 68e Cockelaere

Les buts: 10e Ignacio (1-0), 24e De Kerpel (1-1), 39e Houbart (2-1), 49e Ignacio (3-1), 52e Keusters (3-2), 52e Magnant (4-2), 57e Keusters (4-3), 61e Magnant (5-3), 69e Magnant (6-3), 70e Keusters (6-4)

Après sa première mi-temps où il s’était tout de même créé 5 pc en n’en marquant qu’un seul par Ignacio, on ne donnait pas cher de la peau d’Uccle Sport qui avait égalisé à la 24e d’une subtile déviation de De Kerpel. Dans les vestiaires, Sofie Gierts n’a pas été tendre et a réveillé ses troupes. Houbart a inscrit un but déclic à la 39e qui a mis les Ucclois en confiance. A la 49e, Mr Coese sifflait un stroke changé en pc après consultation avec son collègue ; pc qu’Ignacio transformait. Keusters profitait d’un moment de panique uccloise pour inscrire le 3-2 puis l’Herakles subissait des contre-attaques et 3 buts de Magnant. Un match très tendu, un Herakles qui a oublié son hockey à Lierre et un Uccle Sport qui vient de prendre confiance en une mi-temps exemplaire.

Le Léopold émerge dans le dernier quart

Braxgata - Léopold 1-3

Braxgata: Walter; Loots, Luypaert, Van Cleynenbreugel, Van Steerteghem; Van Biesen, T. Biekens, Walsh; De Winter, Walters, Onana; puis Van Bavel, Adriaensen, Van Straaten, Rossi, De Ridder

Leopold: Henet; Eaton, J. Verdussen, Forgues, Van Strydonck; Cuvelier, Baumgarten, Boccard; Boon, Englebert, Degroote; puis De Trez, A. Verdussen, Muschs, Leeuw, Zimmer

Arbitres : MM. T. Hennes et R. Tinant

Cartes vertes: 30e De Trez, 39e Walker

Cartes jaunes: Cuvelier 66e, 68e Boon, 68e Eaton

Les buts: 26e De Winter sur pc (1-0), 32e Boon (1-1), 54e Boon (1-2), 57e A. Verdussen sur pc (1-3)

Penalty corner: Braxgata 1/7 et Leopold 1/3

Le Brax et le Léo avaient connu les joies de la victoire lors de la première journée, respectivement face au Watducks pour les boomois et face à l’Old Club pour le club ucclois. Du côté du Léo, Zimmer était apte à jouer après sa chute la semaine passée alors que Rossi apparaissait sur la feuille de match du côté du Braxgata. La première escarmouche vint du stick de Walker, qui, après un bel effort, tira vers Henet. Le Brax entra bien dans sa rencontre et Onana provoqua le premier pc de la rencontre. Il donnait à nouveau pc et passait à côté. Le Léo se réveilla quelque peu et sur pc, Boon chatouillait le gant de Walter. Le portier allemand du Brax eu le dernier mot. La fin du premier quart fut à nouveau à l’avantage des visités qui combinaient bien, à l’image d’une montée du latéral droit Van Cleynenbreugel qui obtint un pc. Il fut écarté chanceusement par les guêtres de Romain Henet. C’en était tout pour le premier quart.

Le Braxgata de Philippe Goldberg (dont c’est la 7ème saison comme T1) domina le début du second quart. Anton Van Biesen tirait sur la droite de Romain Henet qui s’allongea bien pour écarter le danger. Mais il était dit que le Brax ouvrirait le score, tant ils ont bien dominé les débats depuis l’entame de la rencontre. Sur pc, De Winter plaça son équipe aux commandes. Le Léo souffrait, et n’arrivait pas à se créer des situations dangereuses malgré son armada offensive. En toute fin de second quart et contre le cours du jeu, Tom Boon profita d’une grosse erreur défensive du Brax. Van Cleynenbreugel remisa dans l’axe sur un dégagement latéral vers Loots. Il ratait son contrôle et Boon ne se fit pas prier pour égaliser presque à bout portant.

Le Léo repartait de plus belle dans le troisième quart avec un pc qui était sorti par Loots. Les échanges s’équilibraient et le Brax proposait quelques superbes séquences comme un double une-deux entre Walsh et Walker qui passait juste à côté du but et un beau déboulé d’Onana qui provoquait un nouveau pc qui ne donnait rien.

Dans le dernier quart, le Léo émergeait après une mauvaise relance de Luypaert en défense. Son flick était dangereux, le Léo jouait rapidement la faute. Boccard isolait Boon dans le cercle qui croisait bien sa reprise. Le Léo inscrivait un troisième but sur un pc joué en phase vers Arthur Verdussen. Malgré un arrêt de Walker, l’attaquant ucclois suivait le rebond et le propulsait dans les filets de Walter. En toute fin de rencontre, le Léopold écopait de trois cartes jaunes et terminait la rencontre à 7 joueurs de champs. Malgré cela, ils parvenaient à contenir les attaques du Brax et repartaient avec les trois points.

Gand s'offre sa bête noire de 2021-2022

Daring – Gantoise 1-5

Daring : Feldheim ; Bell, Bonnani, Brunet, Legrain ; Cosyns, Kruger, Montelli ; Marqué, Esmenjaud, Van Linthoudt ; puis Veulemans, Denis, Vander Gracht, Leffler, Jacqmotte

Gantoise : Santiago ; Desgouillons, M. Deplus, Madeley, M. Clément ; Kina, Goyet, Murray ; Duvekot, Tynevez, T. Clément ; puis T. Deplus, Esquelin, Hellin, Masson

Arbitres : MM. T. Bigaré et R. Tinant

Cartes vertes : 39e Kruger, 50e Brunet

Carte jaune : 66e Masson

Les buts : 8e Kina (0-1), 15e Hellin (0-2), 35e Montelli sur pc (1-2), 51e Clément sur pc (1-3), 53e Murray (1-4), 68e Esquelin (1-5)

Penalty corner Daring 0/5 et Gantoise 1/3

La Gantoise n’avait pas oublié les six points perdus la saison passée contre le Daring. Le round d’observation durait 8 minutes, soit le temps de voir une belle action ponctuée dans les filets par Antoine Kina. Le Daring avait décidé de ne pas attendre dans sa moitié de terrain ce qui permettait à Gand de jouer son jeu. Esmenjaud provoquait le premier pc à la 11e minute pour un kick. Santiago stoppait le sleep de Bell. Le gant de Feldheim chauffait sur un tir à bout portant de Masson. Sur une phase qui a impliqué plus de sept joueurs, Gand entrait dans le cercle pour trouver Hellin qui doublait la mise (0-2). La phase valait le détour. Un jeu rapide, malin et en un temps.

Le deuxième quart-temps était très nerveux. Les deux équipes gaspillaient beaucoup d’énergies à jouer les arbitres. Le Daring a surtout été dangereux sur ses 4 pc dont le dernier transformé par Montelli juste avant la pause.

Le 3e quart était plus nerveux encore. Sur le 2e pc de Gand, Brunet prenait une verte. Ensuite, le N14 partait trop tôt. Feldheim sortait un gros sleep de Clément. Feldheim faisait des bonds de kangourou. Gand allait chercher un 3e pc dans la foulée. Cette fois, Clément trouvait le filet. Même vitesse, même endroit.

Les plaintes contre les coups de sifflet de l’arbitre rendaient ce match peu agréable à regarder.

Le léger suspense disparaissait quand Murray surgissait dans le cercle pour claquet la balle sur le but. Le Daring avait le mérite de ne rien lâcher. Quand Esmenjaud allait chercher son 6e pc, tout le banc du Dar criait au scandale. Les Bruxellois réclamaient un stroke. Le pc était dévié. Les supporters du Dar jouaient leur rôle à fond. La fin de match était hachée et désorganisée. La mentalité était mauvaise. Le Daring n’a jamais inquiété la Gantoise au niveau du jeu. Esquelin s’offrait même la déviation du 1-5.

Gand a sorti une prestation de belle qualité pour lancer sa moisson de points en 2022-2023.

La libération à 4 minutes du terme !

Orée - Louvain 3-2

Orée :Thieffry ; Ramdonck, Stockbroeckx, Willems ; Thiéry, Dohmen, Simar; Plennevaux, Domene, Masso, M.Branicki; puis Willocx, Curty, Gencarelli, Langer, S.Branicki

Louvain: Carr; Brydon, Georgis, Coolen ; Santana, Harris, Mucic, Lum ; Maraite, Sior, Tello Balmaseda; puis Dehalle, Kinnen, Divorra, Capizzi, Van Lembergen

Arbitres: MM. D. Van Den Eede et T. Dagnelie

Cartes vertes : 15e Plennevaux, 28e Santana

Les buts :25e Tello Balmaseda (0-1), 42e Domene sur pc (1-1), 52e Capizzi (1-2), 57e Simar (2-2), 66e Domene sur pc (3-2)

Penalty corner : Orée (2/8), Louvain (0/2)

Dès le début les Louvanistes monopolisent la balle mais sans danger pour l’arrière garde locale. L’Orée réagit et se crée une première occasion dès la 4e minute mais Carr est attentif comme à son habitude. Le match s’équilibre, mais les Oréens ont tendance à vouloir passer en force dans l’axe où il y a du monde. Dès l’entame du Q2 les bleus exercent une poussée qui oblige Carr à intervenir avec à propos. Plennevaux se rapproche du cadre par des tirs puissants mais rien ne peut inquiéter le gardien visiteur à nouveau en verve. Dans une rencontre engagée mais parfois brouillonne, il y a des éclaircies comme cette superbe relance de Thiéry pour Domene qui rate son contrôle. A la 25e Tello Balsmeda voit son tir dévié par un joueur de l’Orée dans son but c’est 0-1. Le match change d’âme et le jeune Sacha Kinnen met Thieffry à contribution en l’obligeant à une fort belle intervention. Les Sanpétrusiens tentent de poser le jeu, via Dohmen fort reculé sur l’échiquier (absence de Beckers ?), ils se créent 2 ou 3 occasions mais Carr et parfois la maladresse les empêchent de conclure. Louvain reste bien organisé mais ce qui devait arriver arriva : sur le xième pc, Domene trouve enfin l’ouverture (1-1) à la 42e . Le match devient plus haché, les accrochages se répètent et les discussions fleurissent aux quatre coins du terrain. Tout à la fin du Q3, un superbe déboulé de Stockbroeckx sur l’aile droite se termine par un centre tendu dont ne profite pas Curty. Pire, dès l’entame du Q4, Capizzi profite d’un beau travail de Maraite très remuant pour fusiller Thieffry c’est 1-2 ! Sur une belle action visiteuse, Sior met encore le gardien local à l’œuvre. A ce moment, les Louvanistes vont reculer sous la poussée des bleus et fort logiquement Simar isolé sur un centre fait 2-2 à la 57e. Les actions se multiplient devant le but de Carr qui repousse un tir de Domene avant de s’incliner sur un pc du même Domene une minute plus tard soit à la 66e. Santana est pris en tenaille dans l’entrejeu, et l’Orée peut dérouler. Max Branicki met encore Carr en action sur un tir puissant mais rien ne change. Le dernier rempart sort à 2 minutes de la fin et Harris sauve une balle sur la ligne. Victoire méritée pour l’Orée qui s’est fait peur.

Le Racing fait le job

Old Club - Racing 1-3

Carte verte: 4e Charlier

Cartes jaunes: 5e Charlier, 54e Charlier, 66e Potenzoni

Les buts: 15e Charlier (0-1), 28e Truyens (0-2), 33e Vermesse (1-2), 45e Cosyns (1-3)

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be