Un week-end important pour le Racing: "Le six sur six est obligatoire"

Le Racing a raté son entame de championnat, ce qui met la pression sur les Ucclois avant le double week-end.

Un week-end important pour le Racing: "Le six sur six est obligatoire"
©BELGA

Parmi les clubs qui n’ont pas le droit au faux pas lors de ce double week-end, le Racing figure en tête. Battues par le Victory puis l’Antwerp, les Uccloises visent le six sur six.

"Nous n'avons pas pris le départ prévu. L'équipe se connaît depuis des années. Nous aurions dû avoir de meilleurs automatismes, reconnaît la libero Agathe Willems. Nous avons livré un très mauvais match contre le Victory. Il nous manquait l'envie. Face à l'Antwerp, le niveau était meilleur, mais leur but est tombé de nulle part."

L'Orée et l'Herakles sont prévenues. Le Racing a les crocs. "Nous sentons que nos entraînements ont pris en qualité, poursuit celle qui vient d'être diplômée à 20 ans en marketing. Nous ne céderons pas à la panique. Nous avons disputé deux rencontres seulement. Il en reste encore vingt. Le Dragons, qui avait un programme plus compliqué, est aussi bloqué à zéro. Jeudi soir, nous essayerons de ne pas trop penser à ce 0/6. Nous voudrons absolument les trois points. Mentalement, l'ambiance du groupe est affectée."

Mais le Racing se relèvera. Le départ d’Ortiz n’est pas de nature à avoir tout déréglé. Il faut que les jeunes prennent leurs responsabilités et qu’elles communiquent plus sur le terrain. L’expérimentée Jill Boon fait partie de ces leadeuses capables de remettre une dynamique plus positive car les jeunes ne manquent pas de talent à l’image d’Englebert, de Rasir ou de Willems.

Ce jeudi, le Dragons, qui n’a pris aucun point contre Gand et le Watducks, jouera aussi gros à l’Herakles. Le risque d’un 0/9 est réel pour les finalistes du défunt championnat. Cette troisième journée sera aussi intéressante à Gand qui reçoit l’Antwerp. Pas de doute, cela va déménager chez les candidates au titre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be