Dragons - Surbiton : (1-1) (3-1 SO)

Dragons: Van Doren; Lootens, T. Luyten, Geers, Harte; L. Putters, Rubbens, Denayer; Cobbaert, Crols, Martinez, puis R. Putters, M. Luyten, Raes, Della Torre, Foubert, van Aubel et Beeckman

Surbiton: Ogunlana; Taylor, Nurse, Griffiths, Furlong; Farrington, Sorsby, Jo. Gall, Ja. Gall; Goodfield Boon puis B. Park, Spencer, N. Park, Stevenson, Golden, Middleton et Rooney.

Arbitres : MM. M. Boxma (NED) et A. Ortiz (ESP)

Les buts : 34e Crols (1-0), 42e Taylor sur pc (1-1).
Shootout : Denayer (1-0), Spencer (1-0), Raes (2-0), Goodfield (2-1), Rubbens (3-1), Golden (3-1), Sorsby (3-1)

Cartes vertes : 29e Ja. Gall, 55e Della Torre.

Penalty Corner: Dragons 0/4, Surbiton 1/1


Il faut attendre samedi après-midi pour que le Dragons entre sur scène lors de l’EHL Ranking cup. Il affronte Surbiton, premier club du championnat anglais, avec un parfait 6/6. Les observateurs venus voir la rencontre opposant Mannheimer (GER) - Hampstead & Westminster (ENG) ont pu observer un jeu anglais très rude ne craignant pas d’aller au contact. Les supporters nous annoncent que les joueurs londoniens sont encore pires. Cela promet.

Du côté du championnat national, le Dragons s’en sort assez bien avec une troisième place à égalité de points avec le Léopold. Quelques fois accrochés, parfois même par surprise, ils auront à cœur de régaler leur spectateur à domicile.

C’est une équipe du Dragons inédite qui monte sur le terrain. Sans Gougnard ni van Aubel, blessé à l’échauffement, mais faisant appel à plusieurs jeunes recrues qui commencent ici leur premier match dans la cour des (très) grands.

La première partie de cette rencontre est assez équilibrée, chacune à leur tour, les équipes prennent le lead, conserve la balle et se crée des occasions. Notons le une-deux de Boon et Sorsby d’un côté et la tentative de Raes de l’autre. Comme prévu les premiers avertissements des arbitres arrivent, ceux-ci afin de calmer le jeu, mais également de montrer qui décide sur le terrain. Della Torres obtient intelligemment le premier pc de la rencontre, son essai est de justesse écarté par le stick de Ogunlana. Juste avant la fin du quart, Van Doren s’interpose efficacement sur une belle tentative anglaise.

Bien que le Dragons décide du rythme et de la circulation de la balle, les passes aériennes de Surbiton sont souvent trompeuses pour la défense belge. Ils peuvent cependant compter sur un Van Doren très concentré. Della Torre, quant à lui, fait un match exemplaire en défense, mais également en allant jusqu’à se confronter directement au gardien. Dans le centre, Denayer distribue et organise le jeu.

Le travail paie en deuxième mi-temps. Le premier goal tombe suite à une très belle construction en équipe du Dragons. Les hommes de Brasschaat parviennent en nombre dans le cercle, et Crols dribble calmement le gardien pour finir la phase. C’est 1-0, premier but de la rencontre, mais également du jeune Thomas Crols qui est aligné dans le noyau. Jouer au sein de l’EHL cela signifie rencontrer des équipes rarement jouée mais également s’acclimater d’un arbitrage différent de celui dont on a l’habitude le dimanche après-midi. Très stricte, ne laissant que peu jouer et souhaitant revenir exactement là où la faute s’est produite, au centimètre près, cela freine le jeu. Le deuxième pc de la rencontre est sifflé suite à un fauchage tardif de Denayer par le gardien anglais. Della Torre ne parvient pas à aggraver le score et à mettre son équipe à l’abris. Surbiton obtient généreusement un PC à la 41ème minute et revient au score via Taylor (1-1).

Le Dragons veut en démordre avant les shootouts. Ils se veulent bien plus offensifs en ce dernier quart temps. Ils ont même la victoire au bout du sticks à plusieurs reprises, notamment via Geers après un travail de fond de T. Luyten, qui se tente en revers, mais Ogunlana reste attentif. A 9 minutes de la fin, quand le Dragons va chercher un quatrième pc, les supporters pensent le jeu plier, mais Denayer, suite à un mauvais contrôle, se retrouve dos au goal, tente un shoot en revers, qui finira dans le sorteur de tête anglais. Le risque en étant aussi offensif, c’est de laisser la porte ouverte aux contre-attaques. Le Dragons, réduit à 10 suite à la carte de Della Torre, se fera peur à plusieurs reprises. Aucune des deux équipes ne trouvera le chemin des filets en cette fin de rencontre. Faites place aux shootouts.

Denayer, Raes et Rubbens font un sans-faute. Van Doren ne se retourne qu’une seule fois, face à Goodfield. C’est donc une victoire des hôtes du jour.