Hockey Découvrez le résumé de la rencontre. 

Belgique - Espagne 5-0

Les Red Lions ont allié spectacle et efficacité face à l'Espagne. Ils ont été à la hauteur de la première à la dernière minute de leur 3e finale européenne. Après le bronze en 2007, l'argent en 2013 et 2017, les Belges ont remporté leur première médaille d'or en championnat d'Europe. Ils signent le doublé Mondial 2018 et Euro 2019.

Contexte

Les championnats d'Europe s'achèvent par la même affiche que le match d'ouverture: Belgique - Espagne. Les équipes sont les mêmes à la différence de la présence de Lleonart. Les Red Lions s'étaient imposés 5-0 ce qui ne veut pas dire grand-chose. L'Espagne a battu en demi-finales les Pays-Bas (4-3) alors que les Belges ont écarté les Allemands (4-2).


Premier quart-temps (1-0)

Après 79 secondes, Briels provoquait déjà un pc. Luypaert trouvait le stick de Cortes. Les Belges gardaient bien la balle. A la 7e minute, de Sloover concédait un pc qu'Arthur Van Doren dégageait. Sur le contre, Stockbroekx trouvait un pied pour offrir un deuxième pc. Hendrickx sleepait sur le gardien. Trois pc en 7 minutes et toujours pas de but. Wegnez s'infiltrait sur le flanc droit et passait en retrait pour Dohmen qui déviait (1-0). Le public devenait hystérique. Quemada héritait d'un 2e pc à la 13e minute. Vanasch la sortait du pied. A quelques secondes de la fin, de Kerpel prenait une bête carte verte pour ne pas avoir été à 5 mètres de la faute. Le premier quart-temps est assez équilibré avec une équipe espagnole très vite en reconversion de balle. Les Belges dominaient les débats. Deux pc de chaque côté et un tir pour les Belges: tel est le bilan de ces 15 minutes.



Deuxième quart-temps (4-0)

Le deuxième quart ne pouvait mieux commencer. Sur un centre de Boccard, Florent van Aubel, sur le point de stroke, la dévie dans le but de Cortes (2-0). Boon provoquait déjà le 3e pc à la 18e minute. Il se chargeait de l'envoyer en pleine lucarne (3-0). Dohmen offrait un tir au bord du cercle à Charlier. L'envoi frôlait le poteau. Les Espagnols étaient dans le dur. A la 24e minute, les Reds perdiaent leur video. Il n'y avait pas de kick. Durant ce 2e quart, les Belges ont gardé les Redsticks loin de Vanasch et même du cercle. La confiance est maximale Le public joue parfaitement son rôle. Quel vacarme à chaque remontée de terrain ! Sur la baseline, Manu Stockbroekx revenait d'un mètre dans le jeu et tentait un tir dans un angle impossible. Pourtant, il passait entre Cortes et le poteau (4-0). A 26 secondes de la pause, les Espagnols forçaient leur 3e pc. Le sleep n'était pas cadré.



Troisième quart-temps (5-0)

Comme prévu, les Espagnols reprenaient le match en haussant le rythme sérieusement. Lleonart alertait Vanasch. A la 35e minute, Vanasch était héroïque sur le sleep de Romeu. Re pc. Vanasch arrêtait 3 tirs de suite ! Les Espagnols demandaient la video pour obtenir un 6e pc. Ils perdaient leur recours à la video. Boon envoyait un caviar à de Kerpel qui mettait le gardien espagnol par terre, mais il ne marquait pas. Briels amenait le 4e pc pour les Red Lions. Il était fauché dans le cercle. Hendrickx se faisait plaisir. Son sleep était touché par le défenseur sur sa ligne. Il n'y en avait que pour les Belges. Charlier était proche du 6e but, mais il ne pouvait pousser la balle. Le terrain se transformait en boulevard. Après un dernier coup d'essai à la reprise, les Espagnols ont accusé le coup sur le but d'Hendrickx.



Quatrième quart-temps (5-0)

Arthur van Doren faisait le ménage dans son cercle à la 48e minute. Les Red Lions gardaient le contrôle de la balle. Vanasch voyait le match de loin. Il fallait attendre la 52e minute pour que les Redsticks forcent leur 6e pc. Vanasch la dégageait du stick au-dessus du toit de la tribune. Il ne voulait rien donner. Pour une poussée dans le dos dans le milieu, Hendrickx était sanctionné d'une carte jaune à la 54e minute. Les Espagnols avaient repris l'initiative depuis quelques minutes. L'entraîneur français de l'Espagne, Frédéric Soyez, offrait les 5 dernières minutes de jeu à son 2e gardien, Garin. Côté belge, Loïc Van Doren ne montait pas au jeu. L'intensité retombait en fin de match. A 22 secondes de la fin, Tom Boon était fauché dans le cercle. L'arbitre accordait un 5e pc aux Belges.


Belgique : Vanasch; Stockbroekx, A. Van Doren, Luypaert, Boccard; Denayer, Wegnez, Gougnard; Boon, Briels, van Aubel; Puis Dohmen, Charlier, de Kerpel, Hendrickx, de Sloover, Kina

Espagne: Cortes, Enrique, Delas, Iglesias, Salles, Tarres, Lleonart, de Frutos, Ruiz, Romeu, Quemada; Puis Sanchez, Rodriguez, Gonzalez, Arana, Piera, Bolto, Garin

Les arbitres: MM. J. Mejzlik (Tch) et B. Goentgen (All)

Cartes vertes: 15e de Kerpel, 51e Kina

Carte jaune: 54e Hendrickx

Les buts: 9e Dohmen (1-0), 16e van Aubel (2-0), 18e Boon sur pc (3-0), 27e Stockbroekx (4-0), 39e Hendrickx sur pc (5-0)