Demi-finales (aller) 

Le Racing n'a pas fait le poids

Racing-Gantoise 1-5
Que pouvait faire un Racing qui avait mérité sa place en demi-finale mais tombait sur l’ogre gantois ? Bien plus qu’on ne le présageait puisqu’après avoir pris un but à la 6e minute, sur un centre de Gerniers que Haussener ne parvenait pas à dégager (0-1), il égalisait à la 11e minute sur un stroke de Boon (1-1). Mais auparavant, à la 4e minute, De Mot s’était retrouvée seule devant De Rijck et ne parvenait pas à surmonter la grande gardienne. A la 9e minute, Sinia centrait (un peu en hauteur semble-t-il) en Schreurs déviait dans le but ; Mr Vander Borght n’accordait pas le but. A la 11e, sur le premier pc du Racing, Boon envoyait un tir à l’ancienne que S. Vanden Borre arrêtait du pied sur la ligne, avec la suite qu’on connaît. A la 18e minute, sur une erreur défensive, le Racing se retrouve à 3 contre 1 face à la gardienne gantoise et Englebert ne parvenait pas à marquer, seule devant De Rijck. Un manque de perçant et de clairvoyance qui coûtait cher aux Uccloises (elles auraient pu mener 3-1). A la 20e, Englebert tirait dans les nuages, à la 22e Sanguinetti arrivait au contact avec la gardienne : encore deux occasions franches alors que la Gantoise multipliait les erreurs individuelles et les pertes de balle. Et ce qui devrait arriver arriva : à la 27e, S. Vanden Borre obtenait une coup-franc juste en dehors des 23 mètres ; elle le tirait en force vers Ballenghien qui contrôlait et se retournait en décochant un tir puissant qui laissait Grimard de marbre (1-2). La première mi-temps se terminait par un gros pressing du Racing, la seconde débutait avec celui de Gand. Qui mettait enfin la machine en route et se mettait à jouer vite, étouffant le Racing qui s’écroulera aux 48 et 49 minutes avec deux buts de Ballenghien et Schreurs, tous les deux sur centre de Gerniers. La messe était dite. Le Racing obtenait deux pc, inefficaces. Chaque équipe allaient chatouiller la gardienne adverse, lesquelles s’en tiraient bien. Mais pas Grimard qui voyait un sleep hyper puissant de S. Vanden Borre nettoyer le haut de ses filets à la 58e minute (1-5). La Gantoise terminait la rencontre avec une bonne dizaine de pénétrations dans le cercle et un dernier pc à la 70e qui terminait sa course sur le piquet gauche. Un match très coloré car les deux jeunes arbitres ont attribué 6 vertes et 2 jaunes dans une rencontre pourtant très correcte.

Un Dragons efficace terrasse l'Antwerp

Antwerp - Dragons 1-3

Les buts: 4e Struyf (0-1), 9e Magis (0-2), 53e De Groof sur pc (0-3), 66e Delforge (1-3)

Pour cette demi-finale, nous avions droit à un derby anversois avec l'Antwerp qui accueillait son voisin du Dragons. Les visitées sont montées en puissance durant le second tour et sont en forme. Elles restaient sur une excellente performance contre le Daring.En face d'elles, le Dragons a tenu le haut du pavé durant toute la saison ne quittant presque jamais la tête du championnat. Avec De Groof, Magis et Cedres, elles sont à la fois puissantes et techniques. Ce match opposait également la légende Rebecchi à Valérie Magis, internationale hollandaise. Les deux équipes pouvaient compter sur leur Red Panthers.

Les premiers instants étaient équilibrés mais rapidement, le Dragons prenait les commandes du match. Sur un coup-franc proche des 25, le Dragons expédiait la balle directement dans le cercle. Struyf envoyait la balle au fond des filets de Picard. Le Dragons doublait même la mise via Valérie Magis qui dribblait sur la baseline avant de tirer vers le goal. La balle rentrait. Picard n'était pas exent de reproche sur ce coup- là. L' Antwerp devait réagir et obtenait un premier pc qui était écarté par Knijf. Peu après, Urroz se créait une action toute seule mais elle croquait sa reprise. C'était ensuite le Dragons qui était tout proche de tripler la mise mais cela passait au-dessus de l'objectif. En toute fin de premier quart, Valérie Magis était séchée par une defenseuse adverse. Elle devait quitter le terrain, se tenant l'épaule.

Les visitées prenaient le jeu à leur compte durant le second quart. Puvrez était à la manœuvre depuis l'arrière et organisait le jeu de son équipe. Delforge tirait au but mais elle ne cadrait pas sa tentative. A la 26 éme, c'était au tour de Rebecchi de tenter sa chance en revers. Elle ne trouvait pas le cadre. Le Dragons jouait plus bas et laissait le jeu à son adversaire. De Groof utilisait son flick pour des relances hautes et lointaines pour lancer des contres.

L'Antwerp augmentait son tempo dès le début de la seconde mi-temps. Le jeu se passait dans la moitié du Dragons. Elles obtenaient un second pc mais Keus ratait sa reprise. Petit à petit, Cedres et consort equilibraient les débats. Elles reprenaient la mainmise de la balle. Delforge se faisait bousculer dans le cercle à la 50 ème et provoquait le troisième pc de son équipe. Keus le tirait à côté du but. Une minute plus tard, nouveau pc pour l'Antwerp. Knijf écartait la balle juste devant le stick de Delforge. Cedres, hyper active en fin de quart, dribblait et provoquait le premier pc du Dragons à la 53e. Steph De Groof envoyait un flat ultra puissant qui terminait sa course dans les filets de Picard.

Alors qu'il restait encore plus de 15 minutes à jouer, l'Antwerp jouait son va-tout en sortait sa gardienne. Cela faisait presque mouche après une séquence sur la droite avec Urroz. C'était dévié au dessus du but. A la 60e, Urroz trouvait un pied dans le cercle. Le tir de Keus était bon mais une de ses équipières le déviait du corps. Cedres écopait d'une carte jaune. Dans la foulée, Delforge réduisait le score en marquant de près. A deux minutes su terme, les visitées obtenaient un nouveau pc. Il redonnait un pc. Puis encore un. Knijf ecartait du gant. C'était l'ultime fait d'arme de la rencontre. Le Dragons remportait la première manche avec autorité.


Match de classement


Daring-Victory 2-1
Après avoir encaissé un but de Bruni au quart d’heure, le Daring renversait le score grâce à un pc de Jardel à la 41e (fort tard donc) et un autre but argentin de Ferrazini à la 53e. Une 5e place donc pour les promues qui auront réalisé un fort beau championnat.

Braxgata-Herakles 4-0
Le Braxgata a attendu la demi-heure avant d’ouvrir le score par Van Grimbergen, puis s’est confortablement imposé avec des buts de Vorushylo, J. Vandermeiren et Ikegwuonu. Le Brax terminer 7e, une prestation largement inférieure à celle des précédentes saisons.

Play-down


Waterloo Ducks-Léopold 4-2
Le Watducks a déroulé face au Léopold, prenant une belle avance grâce à deux buts de la jeune White et Ronquetti, le tout en 20 minutes. Gose rajoutait un 4e but à la 53e minute. Dans les dernières minutes, Mommens et Singh se rappelaient au préposé au marquoir.

Louvain-Mechelse 0-0
Un pauvre nul qui ne satisfait aucune des deux équipes et qui signe la fin des espoirs de Louvain d’échapper à la 5e place
White Star-Wellington 3-1
SI Bierlaire ouvrait le score à la 16e minute, c’est le nom de d’Estelle Bodart qu’on retiendra pour le hat-trick qu’elle aura signé, assurant la victoire et le sauvetage définitif du White Star.

Demi-finales
Racing-Gantoise 1-5
Antwerp-Dragons 15.00hr
5e place : Daring – Victory 2-1
7e place : Braxgata – Herakles 4-0
Classement : 5. Daring 6. Victory 7. Braxgata 8. Herakles
Play-down
Waterloo Ducks-Léopold 4-2
Leuven-Mechelse 0-0
White Star-Wellington 3-1 Classement : 1. Waterloo Ducks 36 pts (+22) 2. White Star 20 pts (+3) 3.Léopold 16,5 pts (-6) 4. Mechelse 14 pts (-1) 5. Louvain 10 pts (-7) 6. Wellington 8 pts (-11)