Waterloo Ducks-Herakles 5-2 

La saison passée, cette rencontre programmée en tout début de championnat avait vu les Lierroises l’emporter à Waterloo ; ce fut le début d’un premier tour inattendu et la qualification pour le top 8 de l’Herakles, et de la chute en play-down du Watducks. Le monde à l’envers. Le Watducks débutait sur les chapeaux de roue en étouffant son adversaire et obtenait dès la 2e minute un double pc que Peeters expédiait dans le haut des filets (1-0). A la 5e minute, Stappaerts pouvait inscrire le 2-0 mais touchait malencontreusement la balle du pied. A la 6e, ce fut Gose qui allumait les sabots de Dewelde. L’Herakles se reprenait aux alentours de la 10e minute et obtenait son premier pc, dévié sur la ligne. Les dernières minutes de ce premier quart allait être à l’avantage des visiteuses, avec une belle déviation du gant de D’Hooghe sur un envoi d’Allendorf. Aux interceptions, le Wat’ était gagnant et son avance au score était justifiée. Mais pourquoi donc les joueuses locales ont-elles laissé revenir l’Herakles dans le match : ce sera un des soucis à régler par le tandem Massaert-Jouret. Et cela se payait cash car à la 21e minute, Fobe envoyait son second pc sur D’Hooghe qui renvoyait sur Pastor, bien placée (1-1). 

Ce n’est qu’après un quart d’heure de repli que les Waterlootoises se reprenaient et venaient face au but lierrois ; le danger était écarté. A la 29e, un revers de Lhopital, très active, était dévié en long. A la 33e, une balle anodine était mal contrôlée par A. Fobe et Gose, qui se trouvait dans les environs, s’emparait de la balle, levait la tête pour juger de la situation, se déplaçait et décochait un revers lumineux (2-1). Le Wat’ obtenait ensuite 3 pc consécutifs mais sans effet. Le troisième quart fut animé de part et d’autre du terrain, avec de belle interventions de la gardienne herakléenne : une sortie devant Breyne, un arrêt sur un tir de Stappaerts (42e et 43e). Mais aussi des actions en confiance de D’Hooghe sur Berlie et Pastor (44e et 52e). A la 53e, l’Herakles obtenait 3 pc consécutif et sur le dernier, A. Fobe réparait son erreur de fin de 2e quart (2-2). 

A la 55e, une longue balle dépassait complètement la défense lierroise et arrivait à Stappaerts qui centrait intelligemment pour Gose, laquelle tirait sur Dewelde : la balle était freinée et dégagée du pied par une joueuse, Stappaerts s‘apprêtait à pousser la balle dans le but mais Mr Kerckx, la vue cachée, sifflait stroke. Laurito voyait son tir repoussé par Dewelde. Boostée par ce coup de malchance et par la prédiction de Massaert qui voyait son équipe prendre le dessus au dernier quart, le Wat’ poussait et au terme d’un superbe solo, Lhopital inscrivait le 3-2. Dewelde repoussait un revers de Gose à la 59e mais ne pouvait rien sur un sleep surpuissant de Peeters dans la même minute (4-2). A la 63e minute, Gilles Verdussen faisait sortir sa gardienne pour créer un surnombre : mal lui en pris, 12 secondes plus tard, White déposait la balle dans le but vide (4-2). Dewelde remontait immédiatement. A la 68e, Boey manquait de peu le 6-2. Entretemps, l’Herakles obtenait encore 3 pc, mais la défense locale ne laissait plus rien passer.

Antwerp-Daring 1-2 

Les deux équipes n’avaient pas encore vraiment démarré leur saison. Avec 3 et 4 buts marqués, 3 et 8 encaissés, on ne pouvait pas affirmer que les deux équipes avaient développé un hockey champagne. Le Daring s’est imposé de justesse par l’inévitable Brunet qui a ouvert le score sur suite de pc ,l’Antwerp revenant avec un but de Delforge sur pc à la 37e. Il était directement contré avec un but de Bertarini trois minutes plus tard. Une victoire qui propulse le Daring à la 4e place au classement. 

Léopold-White Star 4-0 

Le White Star et son large noyau rendait visite au Léopold renforcé de ses deux Argentines. Une des rencontres à 6 points pour s’éloigner de la zone rouge pour la descente. Il n’y a eu du suspense que pendant un quart-temps et demi, puis ce furent Singh, Broccoli et Mommens qui se chargèrent de propulser les Uccloises via des pc vers la victoire. Le White rentre dans une zone à problème. 

Racing-Braxgata 4-1 

Ce sommet de la division entre deux équipes à stricte égalité n’a pas déçu. Le suspense est resté intact pendant une mi-temps. Dès la reprise, Sistermans justifiait son transfert en inscrivant le but libérateur. Englebert salait la note à deux reprises, aidée aussi par Boon alors que seule A. Vandermeiren offrait un peu d’espoir au Brax. 

Mechelse-Dragons 0-3 

Comme on pouvait le prévoir, le Mechelse n’a pas fait le poids face à l’ogre brasschaatois. Mais ce ne fut pas si facile pour les Brasschaatoises et il aura fallu la force de frappe de Raye et Broers en cours de premier quart pour faire la différence; la suite fut plus calme pour le préposé au marquoir. Le Dragons reste au contact avec la Gantoise. 

Victory-Gantoise 1-4 

6 points séparent désormais les deux équipes. C’est évidemment Sinia qui ouvrait le score, mais seulement après une minute au deuxième quart. Ballenghien consolidait le score pour les Gantoises après 26 minutes. Rien ne changera avant la fin de la rencontre où le jeu s’ouvrait un peu plus. La Gantoise reste invaincue

Classement : 1. Gantoise 12 pts (+20) 2. Dragons 12 pts (+10) 3. Racing 9 pts (+8) 4. Daring 4 pts (-3) 5. Braxgata 6 pts (+2) 6. Waterloo Ducks 6 pts (+2) 7. Léopold 6 pts (+1) 8. Victory 6 pts (0) 9. Antwerp 6 pts (-1) 10. White Star 1 pt (-7) 11. Herakles 0 pt (-13) 12. Mechelse 0 pt (-19)