Waterloo Ducks-White Star 2-1 


Les deux équipes ne sont pas tranquilles. Aussi bien le Wat’ que le White sont en difficulté et elles tentent de reconstruire des formations capables de rivaliser avec les autres équipes de la division. Le Watducks semble revenir dans le parcours. Le White est lui un peu plus en froid avec son hockey ; pour lui, il y a la perspective du bas du classement et de la descente qui vient ajouter du stress au stress. Avec deux petits points, il est déjà à distance du 10e au classement de 4 points. Sa visite au Watducks pouvait changer les choses. Est-ce le temps plus que maussade ou l’enjeu qui a fait que la rencontre fut de mauvaise facture ? En tout cas, on aura vécu un triste match.

 Avec un premier quart où il ne se passait pas grand’chose : deux pc du Watducks ratés et un centre de Lhopital, pas repris. Mais surtout un bon nombre de balles manquées, de coup de stick et pas plus de trois passes d’affilée. Seule Lhopital eut le don de réveiller une tribune pas mal remplie : son solo en début de deuxième quart valait le déplacement. Les locales pressaient et on verra 20 joueuses compressées dans les 23 mètres du White pendant plusieurs minutes. Sans effet au score. Au contraire, sur un des première sorties de Etoilées, la balle arrivait à Van Hees qui reprenait une balle trop faiblement repoussée par D’Hooghe : elle pivotait autour de la gardienne pour marquer le premier but (0-1). 


La reprise débutait par une double attaque des Vertes : Ronquetti se retrouvait seule au point de stroke et ne manquait pas l’objectif (1-1). Ce but ne changeait rien à la physionomie de la rencontre, fermée, sans âme et sans construction. Le Watducks obtenait plusieurs pc, tous inefficaces. Comerma se faisait remarquer en apportant beaucoup de balles entre les lignes. Finalement, c’est sur un pc, recommencé à deux reprises pour entrée ou sortie anticipées, que le match se décidait : Peeters envoyait un sleep magistral (2-1). Cruelle désillusion pour le White Star. 

Victory-Herakles 1-2

Le Victory était le favori de cette rencontre où l’Herakles avait bien plus à gagner qu’à perdre. Le Victory avec ses 10 points pouvait voir venir un Herakles qui ne comptait que deux victoires et un sérieux déficit au goal average. Le regain de forme des Lierroises pouvait inquiéter leurs adversaires. Le match a mis plus de trois quarts d’heure avant de se débrider : au canon, Fobe qui ouvrait le score sur pc à la 51e minute seulement. Juste après le retour de la mini-pause du 3e quart, Bruni égalisait. Pas de quoi décourager les visiteuses qui ne mettaient que deux minutes à reprendre l’avantage via Sosa. Trois points bienvenus pour l’Herakles qui se dégage bien du fond du classement où il avait trop longtemps vécu. Et un coup d’arrêt inattendu pour le Victory. 

Racing-Daring 1-0

Le Racing avait habitué aux scores serrés : il a confirmé ce 1-0 face au Daring avec un but de De Mot à la 25e minute. Les Uccloises prennent un peu de champ sur les Molenbeekoises.