Pro League

Espagne - Belgique

Espagne: Cortes, Sanchez, Delas, Oliva, Lleonart, Alosno, Ruiz, Romeu, Quemada, Bolto, Miralles, Puis Tarres, Alegre, de Frutos, Beltran, Salles, Basterra

Sur le banc: Alvarez (GK)

Belgique: Vanasch; Boccard, A. Van Doren, Luypaert, Stockbroekx; Gougnard, Dohmen, Denayer; van Aubel, Dockier, Boon; Puis Hendrickx, Kina, Charlier, Briels, Wegnez, De Sloover

Sur le banc; L. Van Doren (GK)

Les arbitres: MM. F. Vazquez et J. Mejzlik

Carte verte: 53e Romeu

Les buts: 8e Dockier (0-1), 13e Briels (0-2), 15e Alegre (1-2), 44e Lleonart sur pc (2-2), 51e Dockier (2-3)

Contexte

Après 93 jours sans match officiel, les Red Lions renouent avec la compétition à l'occasion de la Pro League. Ils défient l'Espagne à Valence. Shane McLeod est privé des services de Plennevaux et De Kerpel (blessés). Il a laissé de côté Poncelet, Meurmans, Cosyns et T. Stockbroekx. Pour le moment, les Red Lions occupent la tête de la poule avec 11 matches disputés pour 7 victoires. L'Espagne est 9e à la FIH. Dockier fête sa 200e sélection.


Premier quart temps (1-2)

Les Belges monopolisaient la balle durant les premières minutes. En moins de 120 secondes, Dohmen et Gougnard armaient de grosses frappes dans le cercle. Les Lions imposaient une grosse cadence. Vanasch était attentif sur un tir cadré d'Alegre. Sur un débordement de Boccard, Dockier plongeait dans le dos du défenseur et déflorait déjà le marquoir (0-1). L'Espagne répondait à la 10e minute avec un premier pc. C'est Lleonart qui jouait bien le coup sur le pied d'Hendrickx. Le sleep de Quemada était dévié par Vanasch. Sur une perte de balle coupable de Luypaert, Lleonart recevait un duel face à Vanasch. L'Espagnol touchait le... poteau. A la 13e minute, Briels s'offrait une entrée dans le cercle qu'il ponctuait d'un tir victorieux. Sur un léger flottement de la défense, Alegre profitait d'une incompréhension de Vanasch et de sa défense pour inscrire un but gag (1-2). Le premier quart a été émaillé par 3-4 pertes de balle, mais une grosse puissance offensive.

Deuxième quart temps (1-2)

Le 2e quart reprenait avec cette passe en retrait vers Wegnez qui était isolé près du point de stroke. Il avait le temps d'armer,mais Cortes détournait l'envoi cadré. Les Red Lions gardaient le contrôle des échanges, mais se créaient moins d'occasions. Le rythme diminuait d'un cran. Julien Rysman montait sur le terrain avec une poche de glace pour mettre des glaçons sur la main gauche de Briels. Il sortait. Charlier s'engouffrait dans le cercle. En vain. Durant la première mi-temps, les Belges ont gardé la balle plus de 60% du temps.

Troisième quart temps (2-2)

Les Espagnols étaient plus en vue lors de la reprise. Ils étaient récompensés par un pc, le 2e de la rencontre. Le sleep de Quemada était dévié par Vanasch sur son poteau, le 2e en faveur des Belges. Vanasch déviait encore une balle de Quemada. Delas concédait à la 36e minute un premier pc pour les Belges. Le sleep d'Hendrickx était stoppé par Cortes. L'envoi était trop central. Boon ramenait une balle qui traversait le cercle. Van Aubel se retrouvait sur la baseline. Arthur Van Doren touchait le poteau. Hendrickx allait chercher un 2e pc pour les Belges à la 41e minute. Le sleep d'Hendrickx était stoppé sur la ligne par le défenseur Delas. Van Aubel tirait entre les guêtres, mais Cortes était à nouveau impeccable. Boccard sauvait une balle sur la ligne, mais Hendrickx avait commis une faute. Le 3e pc espagnol était dévié par Lleonart (2-2). L'Espagne méritait cette égalisation au vu de ce 3e quart temps assez pauvre du côté belge. 

Quatrième quart temps (2-3)

Charlier glissait trop tard pour dévier un centre de van Aubel. Les Belges se réveillaient lors du début de dernier quart. Dockier, aussi, tirait vers Cortes. Sur un gros centre de Gougnard, Dockier plongeait et déviait la balle dans le plafond (2-3). Romeu prenait la première carte du match à la 53e minute. Oliva se tordait de douleur à la suite d'une balle poussée par Arthur Van Doren. Dohmen ponctuait une action collective d'un tir dévié. Les Lions dominaient largement la fin de match. Physiquement, les Espagnols accusaient le coup. Cortes était sorti à 1 minute 48 de la fin. Lleonart égalisait une seconde après le coup de sifflet final.