Pro League

Espagne - Belgique

Espagne: Cortes; Sanchez, Rodriguez, Delas, Oliva, Alegre, Lleonart, Alosno, Ruiz, Quemada, Bolto; Puis Salles, Tarres, Miralles, Beltran, Romeu, Recasens, Alvarez (GK)

Belgique : Vanasch; Boccard, De Sloover, A. Van Doren, Hendrickx; Gougnard, Dohmen, Denayer; van Aubel, Dockier, Cosyns; Puis Kina, T. Stockbroekx, Charlier, Luypaert, Poncelet, Meurmans.

Sur le banc: L. Van Doren (GK)

Les arbitres: MM. Vazquez et J. Mejzlik

Carte verte: 33e Oliva

Les buts : 10e Gougnard (0-1), 18e Hendrickx sur pc (0-2)

Contexte

Vendredi matin, les Red Lions ont dominé les Espagnols malgré quelques flottements dans les 2 et 3e quarts. Un doublé de Dockier avait suffi au bonheur des Belges qui sont prêts à contrer la fougue espagnole durant le premier quart-temps. Shane McLeod a fait tourner ses troupes sans surprise. Quatre joueurs ont été changés. Il a écarté Stockbroekx au profit de Poncelet. Au milieu, il a mis de côté Wegnez pour Meurmans. Devant, il a fait monter Thibeau Stockbroekx et Cosyns à la place de Boon et Briels.L'équipe du samedi est rajeunie et donc moins expérimentée.

Premier quart (0-1)

C'est John-John Dohmen qui a pris le brassard de capitaine. Un choix logique vu la 400e sélection du milieu de terrain. Les Belges ont touché la balle durant 50 secondes jusqu'à la déviation de van Aubel ui provoquait déjà un pc. Le sleep d'Hendrickx débouchait sur un 2e pc. Le premier sorteur était plus rapide que le sleep d'Hendrickx. Denayer sortait en boîtant après avoir pris une balle dans le genou. On attendait une tornade espagnole dans les premières minutes. Cosyns s'offrait un tir très décentré à la 6e minute. Miralles répondait avec Beltran, mais Vanasch était au taquet. La balle circulait bien des deux côtés. On sentait bien la volonté de construire des deux côtés. On passait déjà les 10 minutes lorsque Simon Gougnard entrait dans le cercle et cadrait un gros tir qui trompait Cortes. Dos au but, il se retournait vite. A lA 15e minute, De Sloover concédait un pc qui n'en était pas un. L'Espagne loupait son pc. La balle n'était pas sortie. Quemada devait sortir la balle lui-même du cercle. Sur le deuxième tir, il faisait trembler le filet, mais le but était annulé. L'arbitre estimait que le premier tir n'en était pas un. Par conséquent, le deuxième tir ne pouvait pas être dans la lucarne. Les Belges ont dominé ce premier quart sans que le rythme ne soit dingue. 

Deuxième quart (0-2)

Monsieur Vazquez offrait un 2e pc cadeau pour l'Espagne De Sloover avait pros la balle sur la main. Le sleep de Quemada était stoppé sur la ligne par van Aubel. Thibeau Stockbroekx répondait en touchait le pied gauche de son adversaire. Le 3e pc belge était déjà sifflé alors qu'on ne jouait que depuis 18 minutes. Sur son 4e sleep du week-end, il marquait enfin son but en Espagne. Florent van Aubel n'était pas loin du 3e but. Le deuxième quart était trop contrôlé par les Belges qui ne mettaient pas un tempo infernal dans la rencontre. L'Espagne cherchait plus à accélérer par à coups. Les échanges s'équilibraient avec un ascendant belge sur les dernières minutes de cette première mi-temps. 

Au niveau des stats, les Belges ont eu 5 tirs (contre 2) et 14 entrées de cercle (contre 9).  L'Espagne a monopolisé la balle durant 62% du temps. 

Troisième quart (0-2)

A la 33e minute, Oliva voyait vert à la suite d'une faute sur van Aubel. L'Espagne reprenait bien le fil du match sans être dangereux. L'Espagne éprouvait les pires difficultés à trouver les connexions avec sa ligne d'attaque. Les occasions étaient très rares. Les échanges étaient de plus en plus stériles. Les spectateurs n'avaient rien à se mettre sous la dent. Les gardiens regardaient les échanges de trop loin. Vanasch restait attentif à la 44e minute sur une déviation de Bolto. L'Espagne forçait un pc à 7 secondes de la pause à cause d'une glissade de De Sloover. Gougnard sortait bien, mais ne pouvait éviter un 4e pc. La balle était dangereuse, mais De Sloover arrêtait la balle haute sur la ligne. L'arbitre accordait un pc. L'envoi de Miralles était contré fautivement. 4e pc de suite alors que le temps est écoulé. De Sloover ne pouvait éviter la balle du pied sur la ligne. Le stroke est indiscutable. Vanasch avait arrêté le sleep. Lleonart se chargeait de tirer le stroke. Vanasch le sortait alors que l'envoi était bon. 

Quatrième quart 

L'Espagne n'avait plus le carburant pour relancer la machine. Les deux matches en deux jours pèsent sur les organismes. Les Belges gardent le contrôle à défaut d'être dangereux. Alegre était mis au tapis ce qui amenait un nouveau pc pour l'Espagne. Hendrickx était en retard. La phase débouchait sur un nouveau pc. Vanasch détournait du stick l'envoi de Romeu. L'Espagne poussait dans les dernières minutes. A la 57e minute, un pied de Boccard provoquait un énième pc. Gougnard sprintait pour dévier le sleep. Les Lions ne sortaient plus beaucoup. Ils subissaient les derniers moments de la partie. 

Mais, ce sont bien les Belges qui ont quitté Valence avec 6 points de plus et une position e n°1 consolidée. En 13 matches, ils ont signé 9 victoires.