Nos hockeyeurs ont fait le plein de confiance et se sont bien adaptés au rythme local en s'imposant 7-1 face au Canada.

Débuter sa courte série de matches amicaux contre le Canada, 15e nation mondiale au classement FIH, était une manière d’engranger de la confiance à coup sûr. Shane McLeod le concédait d’ailleurs : "On doit battre cette équipe 9 fois sur 10".

Il ne s’attendait toutefois certainement pas à un carton de la sorte. "Cela fait du bien au moral", poursuivait le coach. "Une victoire est toujours bonne à prendre (NdlR : ils n’ont pas gagné de matchs à l’Ergo Masters) mais c’est surtout le côté convaincant de notre prestation qui m’enchante. Nous avons été solides".

Les Red Lions ont pourtant eu du mal à rentrer dans leur rencontre. Ils ne menaient d’ailleurs que d’un but à la pause. "Nous avons ensuite augmenté notre rythme et notre niveau de jeu."

S’en sont suivis 6 buts (dont 3 de Tom Boon) pour et un seul contre, sur pc. Une note positive pour une équipe qui galérait dans sa gestion des dernières minutes.

D’autres bonnes nouvelles ont découlé de cette première partie. Malgré un seul entraînement avant d’affronter les Canadiens, les Red Lions ont tenu le coup physiquement. "Je suis ravi de leur acclimatation et de leur adaptation au jetlag. On a vraiment pris le temps de se remettre du long vol en se relaxant au village et en ne chargeant pas le planning."

Le test de la surface s’est également révélé concluant. "Le turf est très rapide mais convient bien aux joueurs. Je suis heureux de savoir que ce ne sera pas un problème pour nous."

Les buteurs belges : Charlier, Dohmen, Denayer, Dockier et Boon (x3).


Direction le... Club Med !

Les Red Lions vont désormais s’écarter un peu du monde olympique et même du hockey. Pour les trois prochains jours, ils logeront au Club Med de Rio das Pedras pour un stage de reload. "Nous allons surtout nous écarter du Village olympique dans lequel nous vivrons durant près d’un mois et qui est un lieu assez peuplé et bruyant", expliquait le coach McLeod. "Ça fera du bien de se couper de tout cela et même du hockey. Nous allons aussi en profiter pour être en groupe. Je pourrai ainsi prendre un peu la température auprès des gars et j’aurai des entrevues personnelles avec chacun d’entre eux pour fixer les derniers objectifs."