Le match pour la 3e place est prévu dimanche (16h00) et la finale lundi (13h30). "Nous ne sommes pas favoris", a laissé entendre le manager de la formation uccloise Denis Poncelet, qui laisse ce rôle à Bloemendaal, trois fois vainqueur, où évolue Arthur Van Doren.

Le Royal Léopold a concédé sa première défaite en playoffs (battu 2-0 au Dragons) il y a dix jours, mais pourra compter sur Tom Boon (petite déchirure aux ischios), Dylan Englebert, Tanguy Zimmer et Tom Degroote, qui manquaient tous les quatre à l'appel, de même que sur John Verdussen guéri de sa blessure au poignet.

Le tournoi se déroule sans public et est soumis aux contraintes sanitaires en vigueur contre le coronavirus. Ce qui pose d'ailleurs des problèmes pour le Léopold qui doit être soumis à une quarantaine s'il passe plus de 48 heures hors des frontières belges. Or, l'EHL exigeait une rentrée en bulle vendredi midi. Finalement, un accord a été trouvé. La délégation belge arrivera à 21h30 vendredi pour repartir dès après le match de dimanche en cas de défaite en demi-finale. En cas de succès samedi contre Bloemendaal, le Léopold reviendra en Belgique samedi soir pour retourner à Amsterdam dimanche soir et y jouer la finale lundi.

Champion de Belgique en 2019, le Royal Léopold avait rejoint le top 8 de l'Euro Hockey League avant que le tournoi ne soit annulé en raison de la pandémie de Covid-19. Le club bruxellois a disputé à trois reprises l'Europa Cup, en 2003, 2005 et 2006, prenant à chaque fois la 5e place.

Le seul vainqueur belge de l'EHL, en cours depuis 2007, est le Waterloo Ducks, en 2019.

Le Final Four chez les dames a lieu aussi à Amsterdam avec en demi-finales Club Campo Madrid (Esp) contre Der Club an der Alster (All) samedi à 11h30, et AH&BC Amsterdam (P-B) face à Herstogenbosch (P-B) samedi à 13h30. La 3e place a lieu dimanche à 13h30 et la finale lundi à 16h00.