La Belgique aura l'honneur d'ouvrir la compétition tant chez les dames que chez les messieurs. L'équipe féminine précèdera son homologue masculine de trois jours puisqu'elle lancera le championnat mercredi soir (18h00) contre les Pays-Bas, à Amsterdam, tandis que les champions olympiques et N.1 mondiaux entameront eux leur Pro League, dont ils sont tenants du titre, samedi et dimanche face à l'Allemagne, à Uccle. Les rencontres des Lions à 16h30 seront précédées à 14h00 par celles des Panthers face aux Allemandes. Au Wagener Stadium, face aux championnes olympiques néerlandaises qui dominent outrageusement le hockey fémin, les joueuses de Raoul Ehren, absentes à Tokyo, auront leur fraîcheur physique et mentale comme atouts. Lors de leur dernière confrontation contre l'équipe d'Alyson Annan, en demi-finales du dernier Euro d'Amstelveen, les Red Panthers s'étaient honorablement inclinées 3-1 avant de prendre la mesure de la Grande-Bretagne dans leur match pour la médaille de bronze.

Les Néerlandaises, N.1 mondiales, sont doubles lauréates des deux premières éditions de la Pro League et visent un hat-trick qui s'ajouterait à leurs titres mondial, européen et olympique. Sept médaillées d'or à Tokyo seront de la partie mercredi contre la Belgique, 9e au classement de la FIH. Ehren a quant à lui annoncé son noyau de 21 joueuses pour le déplacement à Amsterdam. La plupart des médaillées de bronze de l'Euro seront alignées. Notons cependant le retour de la gardienne Aisling D'Hooghe aux dépens d'Elodie Picard qui avait partagé chaque quart-temps avec Elena Sotgiu lors de ce dernier tournoi amstellodamois.

La rentrée en compétition des Red Lions samedi et dimanche face à l'Allemagne, dans les installations d'Uccle Sport, leur donnera l'occasion de rejouer pour la première fois devant leur public, deux mois après leur succès olympique. Une première aussi pour Michel van den Heuvel, le remplaçant de l'emblématique Shane McLeod à la tête des N.1 mondiaux. La seule confrontation de l'année entre Lions et Honomas avait clairement tourné à l'avantage des Belges, vainqueur 3-1 en match de la phase de poules des JO (groupe B). Les Allemands eux aussi noteront bientôt un changement important dans leur staff puisque leur coach Kai al Saadi, en fonction depuis 2019, vient d'annoncer qu'il quittera son poste à la fin de l'année. Les Allemands, battus par l'Inde pour le bronze aux JO, avaient terminé à la 3e place de l'édition précédente, disputée sur deux années en raison de la pandémie.

Samedi, la fédération belge de hockey et la Région de Bruxelles-Capitale mettront à l'honneur des Red Lions pour leur sacre olympique et des Red Panthers pour leur bronze européen.

Les Red Lions poursuivront la Pro League avec une double confrontation contre les Pays-Bas, les 26 et 28 novembre, à Rotterdam, - leurs deux derniers matchs internationaux de l'année - avant de poursuivre la compétition en 2022 en Argentine (12 et 13/02). Les Red Panthers joueront leur match retour aux Pays-Bas le 10 novembre à Amsterdam, avant d'accompagner les messieurs début février en Amérique du Sud.