Felix Denayer, qui sera avec Nafi Thiam le porte-drapeau de la Belgique vendredi soir lors de la cérémonie d'ouverture, et ses équipiers ont ainsi pu évoluer sur l'un des deux terrains du stade de hockey de Oi et goûter à la chaleur estivale de la capitale nippone (33°C à l'ombre au coup d'envoi à 11h15).

La première période des Red Lions n'a pas été très convaincante sur le plan offensif. Si l'on excepte une infiltration de Dockier sur la fin, la défense des "Leones" n'a pas tremblé ni eut à s'employer. Celles des Red Lions a pu compter sur Vincent Vanasch pour bloquer un pc (9e). Le dernier rempart belge a encore vu filer non loin de son poteau un autre envoi deux minutes plus tard. C'est ensuite Loïck Luypaert, touché au front par un stick adverse, qui a dû quitter le terrain.

Les champions du monde ont mieux abordé la seconde période et pris davantage le contrôle du jeu, sans toutefois parvenir à inquiéter des Argentins bien en jambes. Sur un contre, Vanasch gagna avec autorité son face à face. S'en suivit un pc que le dernier rempart belge para là encore avec talent.

Une première action rapide en un temps devant le demi-cercle offrit une opportunité à Sébastien Dockier qui ne manquait pas la cible d'un tir tendu (1-0, 27e). Le score en resta là dans ce duel qui opposait les deux finalistes des Jeux de Rio. Les Argentins s'étaient imposés 4-2 à l'époque.

Tom Boon, Cédric Charlier et Antoine Kina n'ont pas été alignés.

Jeudi à 11h00 (04h00 belges), les Belges effectueront une ultime répétition dans le stade de hockey de Oi face au Japon. Les Red Lions affronteront les Pays-Bas, nouveaux champions d'Europe, en ouverture du tournoi, samedi à 11h45 (04h45 en Belgique).