Les Red Lions avaient insisté sur l'importance d'un bon départ contre l'Espagne. Ce ne fut pas tout de suite le cas. Après six minutes d'observation, ils obtinrent un premier pc que Cortes sauva. Sur la mêlée qui s'ensuivit, Cédric Charlier réclama une faute de pied et se vit montrer une carte verte par M. van Bunge. Quasi sur la contre-attaque, Sanchez centra pour Basterra qui surgit comme un diable d'une boîte pour battre Vanasch (0-1). Douche froide ! Mais les Lions avaient les idées bien en place. Ils repartirent à l'assaut, forcèrent un deuxième pc, qui en donna un 3e, et Alexander Hendrickx remit les équipes à égalité (1-1). Un quatrième pc déjà pour les Belges avant la fin du premier quart ne donna rien car il fut mal bloqué. Avant le coup de sifflet du quart-temps, Dockier tenta encore sa chance en revers, mais Cortes démontra une fois de plus ses qualités.

Les Lions continèrent à assiéger le but défendu avec brio par Cortes en deuxième quart-temps. A la 19e ils obtinrent un 5e pc mais celui-ci... ne fut pas bloqué du tout ! Un evénement assez rare, sans doute dû à un faux bond du terrain. Mais la plus belle occasion fut pour Dockier à la minute suivante, lorsqu'à deux mètres de Cortes il tira... à côté du but. Une énorme occasion.

Sixième pc belge à la 23e minute (une belle moyenne !) mais cette fois la balle de Hendrickx fut jugée dangereuse par M. van Bunge. Une occasion aussi dans l'autre camp pour Basterra qui profita d'une longue balle pour ajuster Vanasch, mais celui-ci sauva assez facilement en corner. Retour dans l'autre camp avec une contre-attaque Dockier-Briels, mais la reprise du capitaine belge échoua à bout portant sur le pied de Cortes. Et en vue du repos Cortes sauva encore un revers de Gougnard bien servi par Charlier.

Bref, à la mi-temps, en dépit d'une large domination, les Red Lions n'avaient pas encore réussi à faire le break.

Retour sur le terrain et effort de Boon sur un service de Gougnard. Le serial buteur de l'équipe belge estima avoir forcé un kick et demanda la vidéo. A raison, car il obtint ainsi un 7e pc pour son équipe. Et c'est également Boon qui réussit à marquer après le premier sleep de Hendrickx repoussé par le gant de Cortes (2-1).

Du coup, le match changeait d'âme, les Espagnols ne pouvant plus se contenter de défendre. Gougnard obtint bientôt un 8e pc (!) mais Cortes sauva difficilement.le nouveau sleep d'Hendrickx. A ce stade, les Lions n'avaient encore jamais utilisé de variante... sauf involontaire.

L'Espagne obtint son premier pc à la 36e minute sur un kick de Wegnez. Moment de frisson tout de même mais Quemada n'était pas sur le terrain et Vanasch se montra intraitable aussi bien sur le sleep de Miralles que sur la reprise en force de Delàs.

Les Lions jouaient maintenant calmement, enchaînant les beaux mouvements et Kina les rushes dangereux. Mais Cortes sauva encore en corner un essai de Boon, d'un angle fermé. On approchait de la fin du troisième quart lorsque Gauthier Boccard écopa d'une carte verte. Frissons à nouveau puisque les Lions avaient encaissé dans une situation semblable en première période. Mais ce fut tout le contraire : sur la contre-attaque, Cédric Charlier conclut un solo impressionnant par un tir imparable : 3-1 !

Le boulot était fait, même si les Espagnols obtinrent un deuxième pc à la 48e après un kick à bout portant de Van Doren et alors que Quemada était cette fois sur le terrain. Mais sans danger pour Vanasch vu une sortie kamikaze de Wegnez, légèrement blessé sur cette phase. Mieux même, Tom Boon creusa encore l'écart sur le neuvième pc belge, d'un tir tout en subtilité (4-1). L'Espagne se battit jusqu'au bout et revint à 4-2 sur stroke par Lleonart après une poussée fautive de Denayer. Mais on en resta là.

Les Lions, qui auront dominé dans tous les compartiments, peuvent déjà se préparer pour les demi-finales (la Russie ne pouvant être considérée comme un adversaire sérieux), et joueront demain pour la première place du groupe contre l'Angleterre. Une place qui est certainement à leur portée s'ils jouent aussi bien qu'aujourd'hui.

Belgique - Espagne 4-2

Belgique : Vanasch, Boccard, A. Van Doren, Luypaert, Hendrickx, Gougnard, Denayer, Wegnez, van Aubel, Boon, Dockier, puis Dohmen, Charlier, Briels, De Sloover et Kina

Espagne : Cortes, Sanchez, Delàs, Gonzalez, Salles, D. Alegre, Lleonart, Alonso, Ruiz, Romeu, Quemada, puis Iglesias, Basterro, Bolto, Miralles et Piera

Arbitres : MM. B. Göntgen (All) et C. van Bunge (Hol)

Cartes vertes : 6e Charlier, 8e Sanchez, 44e Boccard.

Les buts : 7e Basterra (0-1); 9e Hendrickx sur pc (1-1); 33e Boon sur pc (2-1); 45e Charlier (3-1); 50e Boon sur pc (4-1); 54e Lleonart sur stroke (4-2)