Hockey

Champions du monde en titre, les Red Lions (FIH 2) rêvent d'un doublé en ajoutant le titre européen, remporté à domicile qui plus est, à leur palmarès. Mais pour en arriver là, ils devront commencer par battre l'Allemagne (FIH 7) ce jeudi (20h30) en demi-finale de l'Euro de hockey, à Anvers.

La Belgique vise une troisième finale dans un Championnat d'Europe après 2013 (défaite contre l'Allemagne) et 2017 (défaite contre les Pays-Bas). En ajoutant la médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016, le titre mondial conquis l'an passé à Bhubaneswar et la défaite en finale de la nouvelle Pro League contre l'Australie en juin dernier, les Red Lions pourraient ainsi disputer une sixième finale dans un grand tournoi international en à peine six ans.

Les troupes de Shane McLeod ont pour l'instant réussi un Euro sérieux: trois victoires en autant de rencontres, 13 buts marqués, aucun encaissé. Les chiffres sont éloquents et le moral gonflé à bloc.

Les compositions :

Belgique : Vanasch, Boccard, Luypaert, Van Doren, Stockbroekx, Denayer, Wegnez, Gougnard, Briels, Boon, van Aubel, puis De Kerpel, Charlier, Hendrickx, De Sloover, Kina, Dohmen.

Sur le banc ; L. Van Doren,

Allemagne : Aly, Müller, M. Grambusch, Windfeder, Häner, Herzbruch, Rühr, Zwicker, Fuchs, Oruz, Grosse, puis T. Grambusch, Linnekogel, Wellen, Hellwig.Nguyen et Weinke.

Sur le banc : Walter.


Arbitres : MM. C. van Bunge et J. van 't Hek (Hol)


Cartes vertes : 28e Gougnard.


Les buts : 21e Rühr (0-1); 26e Fuchs (0-2); 42e Boon sur pc (1-2); 54e De Kerpel (2-2); 55e Wegnez (3-2); 59e Charlier (4-2).


Premier quart-temps (0-0)


Le match démarre à cent à l'heure avec deux situations dangereuses dans chaque cercle. Sur celle des Allemands, ils obtiennent un pc, mais Wegnez en premier sorteur fait le ménage. Deuxième pc allemand après 9 minutes, dévié de justesse à côté. Dans l'autre sens, un centre de Dohmen ne peut être converti par De Kerpel. La balle voyage très vite d'un camp à un autre. A trente secondes de la fin du premier quart, Boon alerte Charlier qui obtient le premier pc belge. En l'absence d'Hendrickx, c'est Boon qui le tire... sur le poteau.


Deuxième quart-temps (0-2)


Un rush de Briels bien initié par un geste technique de Boccard est sauvé par M. Grambusch sur la ligne mais les Belges réclament un kick. Ils l'obtiennent à la vidéo. Luypaert le tire à son tour mais Aly sauve les meubles dusabot, un peu chanceusement. Sur l'attaque allemande suivante les Teutons ouvrent la marque : Un centre de Wellen provoque une situation confuse, Vanasch ne peut dégager et Rühr surgit au deuxième montant (0-1).

Les Lions réagissent immédiatement. Un bel effort de van Aubel échoue sur un pied allemand et c'est le troisième pc belge. Cette fois Hendrickx est sur le terrain mais Aly sauve du gant. Dans l'autre camp, sur une passe géniale de Rühr, Wellen obtient un troisième pc allemand mais il est mal bloqué. Et à la 26e mlnute la défense belge se fait à nouveau surprendre : Rühr exécute un petit numéro de jonglerie avant de céder au 2e montant à Fuchs (0-2). Pour ne rien arranger, Gougnard écope d'une carte verte juste avant la mi-temps. A quelques secondes de la mi-temps, Herzbruch rate le KO complet en tirant à côté. Il va falloir aux Red Lions sortir le grand jeu pour revenir dans le match.


Troisième quart-temps (1-2)

Les Lions sont au pied du mur. Mais le public reste derrière eux et les pousse en avant. A la 34e Wegnez obtient un 4e pc et Hendrickx est sur le terrain. Mais il tire à côté. Les Allemands défendent bien et bouchent les angles. En outre, un kick n'est pas sifflé en bord de cercle et les Allemands peuvent partir en contre, mais heureusement Van Doren sauve les meubles. Gougnard obtient un cinquième pc après une belle déviation. Mais cette fois c'est Häner qui sauve. Pratiquement sur le contre, Wellen part en contre et réclame un pc à la vidéo pour jeu dangereux et l'obtient. Vanasch sauve du pied mais M. van 't Hek siffle à nouveau pc. Cette fois ce sont les Belges qui contestent. Les images ne permettent pas de se faire une opinion, les Belges gardent leur droit à la vidéo mais c'est à nouveau pc. Et cette fois l'arbitre siffle stroke, contesté à nouveau par les Belges. Et effectivement, la balle n'avait pas été bloquée. Bien vu. Le tournant du match ? En tout cas, le public retrouve de la voix. Et Boon s'offre un sixième pc. Et le transforme sous les hurlements de la foule (1-2).

Ce n'est pas fini toutefois, les Allemands obtiennent un nouveau pc mais Vanasch le dévie spectaculairement en corner. Qu'importe, le canard vit toujours !


Quatrième quart-temps (4-2)

Le DJ continue à haranguer la foule pendant la brève interruption, sachant que l'appui du public peut être décisif. Après tout, les Belges ont l'habitude de bien terminer leur fin de match contre les Allemands. Van Doren s'offre un solo suivi d'un revers rageur, mais Aly repousse. Wegnez, intenable, force un nouveau pc, à l'énergie. Hendrickx tire mais Aly sauve du pied. Boccard croit avoir forcé un huitième pc mais les Allemands contestent. Et ils ont raison. Mais les vagues continuent. C'est De Kerpel qui force un huitième pc. Aly produit un nouveau saut de carpe. La phase continue et De Kerpel récupère la balle en position de tir. C'est goal ! Et c n'est pas fini ! A la minute suivante c'est Wegnez qui trouve l'ouverture dans une ambiance de folie (3-2)

Les Allemands auront une dernière occasion à une centaine de secondes de la fin. Mais ils ont fait sortir leur gardien et Charlier peut partir en contre (4-2). Un dernier quart d'heure de grande folie comme on n'en voit pas souvent sur une vie !