Les Belges n’ont pas rayonné comme à leurs habitudes lors de leur première sortie londonienne. Face à des Anglais très coriaces, ils n’ont pas réussi à combiner dans les 25 adverses. Durant la première mi-temps, les occasions étaient carrément absentes. Sur pc, il a fallu attendre le sixième à la 60e minute pour que le sleep belge fonctionne. "Nous sommes satisfaits de notre match, analysait Arthur De Sloover. Nous avons bien fait tourner la balle. Nous n’avons pas laissé beaucoup d’occasions à l’adversaire. Mais, nous n’avons pas créé suffisamment dans le dernier quart anglais pour avoir plus d’opportunités. Ce n’est pas le résultat voulu."

Tout ne fut pas mauvais, mais les Belges étaient loin de leur niveau réel. Calnan a trompé Loic Van Doren à deux reprises. Les Belges réagissaient enfin à la 33e minute via un tir dans un trou de souris d’Arthur De Sloover. Hendrickx avait offert à Loic Van Doren une deuxième session de shoot out pour se faire les armes.

Le bilan a été catastrophique. L’envoi de Boccard était dévié du stick, l’essai de De Sloover s’écrasait sur le poteau et celui de Wegnez ne trompait toujours pas Payne, auteur d’un très bon match.

Côté belge, Loic Van Doren montrait ses limites sur shoot out à nouveau. Les Belges s’étaient habitués aux deux, trois ou quatre arrêts de Vanasch. Faut-il s’inquiéter ? Pour le moment, non. La Pro League ne génère pas autant de pression ou d’excitation qu’un grand tournoi.

"Il ne faut pas s’inquiéter sur shoot out. Nous avons encore du temps pour les travailler. Nous ne sommes pas assez focalisés dessus pour le moment. Nous avons plus axé notre travail sur notre jeu. Nous avons deux excellents gardiens qui en sortent au minimum deux quand il faut."