Marc Coudron, qui conduit depuis plus de 15 ans les destinées du hockey belge, avec le succès que l'on connaît, est l'un des deux dirigeants à postuler la plus haute fonction à la FIH. L'Indien Narinder Batra, l'actuel président qui vise un second mandat, sera son unique concurrent. Marc Coudron, 51 ans, ancien Red Lions aux 358 capes, est l'actuel président de l'Association Royale Belge de Hockey (ARBH). Le 16 juin, lors de la prochaine assemblée générale de cette dernière et au terme de ses quatre mandats de 4 ans, il cèdera le relais à un autre dirigeant.

"Ma candidature à la présidence de la FIH s'est décidée récemment, il y a seulement deux semaines", a expliqué à Belga celui qui fait également partie du conseil d'administration du Comité olympique et interfédéral belge (COIB). "Ces mois de pandémie m'ont laissé le temps pour la réflexion. Je voulais poursuivre dans le hockey. C'est là où je pense en avoir le plus envie et bien sûr là où réside toujours ma passion. En plus, cela coïnciderait bien avec la fin de mes mandats, tant à l'ARBH qu'au COIB", a-t-il ajouté.

Comme Coudron à l'ARBH, Pierre-Olivier Beckers doit également se trouver un successeur à la tête du COIB. Le rapprochement eut été facile à faire. "Non, je n'ai jamais eu l'ambition de prendre les rennes du COIB. J'en profite d'ailleurs pour adresser tout mon soutien à Jean-Michel Saive qui pourrait faire un très bon président", a encore éclairci celui qui représente la réussite du hockey belge, passé de 17.000 membres à son arrivée à la fédération en 2005 à plus de 53.000 à ce jour. Sans oublier les structures sportives mises en place ayant permis aux Red Lions de devenir N.1 mondiaux, champions du monde et d'Europe et vice-champion olympique.

Le comité exécutif de la FIH décidera dans les prochaines semaines les modalités pratiques de l'élection, qui se tiendra le 22 mai, en marge du 47e congrès statutaire de la FIH, à New Delhi, en Inde. "Ce sera soit en présentiel, soit de manière digitale, soit encore en 50/50", selon Coudron, homme de dialogue et solide représentant des nations européennes, océaniennes et panaméricaines, face à Batra, président du comité olympique indien, incarnant depuis 2016 le renouveau du hockey indien.

Une fédération donne droit à une voix lors de l'élection. Il existe actuellement 136 pays membres au sein de la FIH. "De nature, je ne suis pas lobbyiste, mais mes 16 années de dirigeant à l'ARBH m'ont permis de multiplier les rencontres avec d'autres collègues", a conclu de manière optimiste Marc Coudron.