La succession de Shane McLeod est ouverte.

Depuis octobre 2015, le magicien néo-zélandais fait des merveilles à la tête des Red Lions. Il a tout gagné ou presque: le monde et l'Europe. Il ne lui reste plus qu'à se retirer sur le plus beau des triplés en y ajoutant le titre olympique l'été prochain. Shane McLeod a déjà confirmé qu'il quitterait son poste au soir des JO pour se retirer durant un an du hockey au plus haut niveau. 

Les pontes de l'ARBH, qui ont déjà été pris de court par le passé lors des départs brutaux d'Adam Commens ou de Colin Batch, ont souvent répété qu'ils possédaient une short list de candidats. Dans le cas présent, ils avaient presqu'un an pour dénicher la perle rare. Selon certaines souces, Marc Coudron (président), Serge Pilet (secrétaire général) et Adam Commens (high performer manager), les trois décisionnaires, avaient prévu de dévoiler le nom du futur T1 en mars. "Nous avons plusieurs pistes", confirmait Serge Pilet. Max Caldas ? Pourquoi pas! Remplacer Shane ne sera pas simple. Nous avons besoin d'un entraîneur avec une grande expérience. Max Caldas possède cette expérience." 

Hasard du calendrier (!), Max Caldas vient tout juste de se mettre sur le marché en annonçant son départ du poste d'entraîneur principal de l'équipe masculine des Pays-Bas après les Jeux olympiques de Tokyo. Le timing est trop parfait pour être une coincidence. Caldas a tout pour pousser les Red Lions à durer au plus haut niveau. Caractère affirmé, il a besoin d'un groupe mature pour répondre à ses très hautes exigences. En Belgique, il l'aura. 

L'Argentin a indiqué à la fédération (KNHB) qu'il veut relever un nouveau défi après dix ans comme sélectionneurs des Oranje, d'abord de l'équipe féminine puis de l'équipe masculine. S'il veut rester au plus haut niveau, il n'a pas 36 destinations: Belgique, Australie, Allemagne, Angleterre ou Inde. Le projet belge est le plus taillé à sa hauteur.

Caldas est devenu sélectionneur de l'équipe féminine en 2010. Avec les Néerlandaises, il a notamment remporté le titre olympique (2012), le titre mondial (2014) et le titre européen (2011). Après le titre mondial conquis à La Haye, Caldas a pris, à la demande de la KNHB, la tête de l'équipe masculine. Il a décroché deux titres européens, en 2015 et en 2017 et atteint la finale du Mondial 2018. Ces dernières années, les Pays-Bas de Caldas ont souvent croisé la route des Red Lions. En 2018, en demi-finales des Jeux Olympiques, et en finale du Mondial 2018 en Inde, les Belges l'ont emporté. Entre ces deux rencontres, les Néerlandais ont battu les Red Lions en finale de l'Euro 2017.

Un nouveau Belgique/Pays-Bas est déjà au programme des Jeux Olympiques, le 25 juillet en ouverture du groupe B en espérant que les deux nations se retrouvent plus loin dans la compétition. Pour une passation de pouvoir?