Hockey

Pro League messieurs

Belgique - Allemagne 4-4 (shoot out 3-4)

Belgique : Vanasch ; Boccard, de Sloover, Luypaert, Poncelet ; Denayer, Gougnard, Wegnez ; van Aubel, Boon, Briels ; Puis Dohmen, Hendrickx, Dockier, de Kerpel, Meurmans, Cosyns

Allemagne : Aly ; M. Müller, Hâner, Meyer, Wellen, Rabente, Linnekogel, Miltkau, Fuchs, Fürk, Grobe ; Puis L. Müller, Nguyen, Zwicker, Hellwig, Grambusch, Staib

Les arbitres : MM. D. Barstow et M. Madden

Cartes vertes : 10e Hellwig, 28e Dohmen, 36e Meurmans

Les buts: 8e Grambusch sur pc (0-1), 21e Cosyns (1-1), 29e Gougnard (2-1), 30e Grambusch sur pc (2-2), 42e Wellen (2-3), 45e Miltkau (2-4), 54e Cosyns (3-4), 55e Hendrickx sur pc (4-4)

Les tireurs belges: Wegnez, van Aubel, De Sloover, Cosyns, Briels

Les tireurs allemands: Hellwig, Miltkau, Fuchs, Wellen, Grosse

Shoot out : Briels (1-0), Wellen (1-1), Wegnez (2-1), Fuchs (2-1) video demandée par les Allemands, Häner sur stroke (2-2), van Aubel (2-2), Miltkau (2-3), De Sloover (2-3), Hellwig (2-3), Cosyns (3-3), Grosse (3-4)


Contexte

Les Red Lions abordent leur 8e match de Pro League en étant toujours invaincus. Les Reds ont concédé deux partages face à l'Espagne et la Nouvelle-Zélande. Pour le reste, ils ont tout gagné et sont logiquement premiers. Ils ont battu les Anglais 4-2 jeudi à Anvers.

Les Allemands restent sur un 3-3 face à l'Argentine le 22 mai à Krefeld. A la mi-temps, les Allemands menaient 1-0, puis en une minute le score est passé à 2-1. Staib a scellé le score à 4 minutes de la fin. L'Allemagne a perdu contre les Pays-Bas et la Grande-Bretagne à Pâques ce qui faisait un bilan d'un sur 9 à domicile.


Premier quart temps (0-1)

Boon interceptait déjà une balle qu'il donnait à Wegnez qui écartait pour Poncelet qui centrait vers le cercle. Fuchs ratait un tir alors qu'il était dans le cercle. Vanasch repoussait. On jouait depuis 3 minutes. Denayer interceptait une longue passe latérale et trouvait Boon qui servait van Aubel qui ratait, fait rarissime, son contrôle. Briels provoquait le premier pc. Les Allemands demandaient la video et étaient écoutés. Briels était coupable d'un jeu dangereux. Sur la phase suivante, Wegnez touchait la balle du pied dans le cercle. Le pc était indiscutable. Tom Grambusch était sans pitié pour l'envoyer dans le filet (0-1). Briels était proche du 1-1, mais Aly était impeccable sur la trajectoire. Sur le contre, Meurmans était précieux pour casser une percée sur le flanc droit. Un mouvement Dockier, van Aubel et Wegnez dans le cercle n'aboutissait à rien alors qu'ils étaient à 3 face à 2 Allemands. Flo van Aubel aurait pu tirer et Dockier ratait la déviation. Entretemps, Hellwig avait pris une verte. Un centre de Miltkau ne donnait rien. Poncelet envoyait une balle dans le cercle. En vain. Le premier quart était riche en occasions, mais les Red Lions n'ont pas connu leur rendement habituel dans les cercles. Si on ajoute quelques mauvaises passes, le score est logique. 

Deuxième quart temps (2-2)

Les Red Lions envoyaient très vite deux balles dans le cercle. Wegnez revenait une troisième fois avec un tir . Aly se couchait. Un très bel arrêt du remplaçant de Walter. Nguyen sortait en boîtant. De Kerpel bloquant une incursion sur le flanc. Les Allemands pressaient à leur tour dans un match qui partait d'un cercle à l'autre. Vanasch stoppait une déviation de Fuchs et un tir de Wellen. Gougnard revenait déjà dans le cercle d'Aly. Cosyns interceptait, passait à Briels qui lui rendait la balle que Cosyns ne pouvait contrôler. Il se rachetait sur la phase suivante. Le même Briels servait le même Cosyns qui, en déséquilibre, poussait la balle dans le but (1-1). Les Red Lions récupéraient à nouveau et obtenaient un pc pour un jeu dangereux. La phase amenait un autre pc. Hendrickx était contré. Malgré la chaleur, le match filait à vive allure dans les deux sens. Wegnez épatait la galerie avec une feinte de corps. Simon Gougnard mettait les Belges aux commandes de ce match. Soulignons l'effort de Boon sur la baseline du flanc droit. Aly dégageait la balle, mais Gougnard entrait dans le cercle, l'interceptait et tirait (2-1). Sur le buzzer, les Allemands provoquaient leur 2e pc. Il était repoussé, mais le 2e pc était accordé. Vanasch sortait le grand arrêt, mais la défense ne sortait pas la balle sans commettre une faute. Re pc. Gougnard sortait très bien, mais il ne pouvait éviter le 5e pc Allemand. Grambusch marquait l'essai. Ce 2-2 reflète la physionomie de la première mi-temps. Les deux équipes ont proposé un spectacle total avec une haute prise de risque. 

Troisième quart temps (2-4)

Miltkau était le premier à tirer, mais il ne cadrait pas. Les 5 premières minutes après la pause étaient assez calmes. Meurmans voyait vert, mais sa sortie de 2 minutes était sans conséquence. Les Belges étaient même les plus dangereux. Boon était proche d'un tir dans le cercle. De Kerpel aussi. A la 39e minute, Wegnez s'offrait une occasion de tir, mais il ne cadrait pas. Les Reds animaient ce 3e quart sans qu'Aly ne soit sollicité. Sur un joli solo de Fuchs, l'Allemand centrait au 2e poteau où Wellen n'avait plus qu'à la pousser dans le but (2-3). Cosyns centrait et De Kerpel la déviait dans le but, mais le centre était jugé à juste titre dangereux. Sur le contre, Miltkau, le futur gantois, était servi sur un plateau pour mettre le 4e but (2-4). Soulignons le travail en amont de Staib. A 26 secondes de la fin du 3e quart, les Red Lions obtenaient un pc. De Kerpel sleepait sur Aly qui détournait le tir sur rebond de Dohmen. De Kerpel restait au tapis à la suite de la charge brutale. L'arbitre accordait un autre pc que les Allemands contestaient via la video. Les Allemands avaient encore raison. 

Quatrième quart temps 

Boon interceptait dans le cercle, mais ne pouvait la contrôler assez vite. Van Aubel provoquait un pc à 11 minutes de la fin. Le sleep de Luypaert était dévié par Aly qui livre une solide prestation. Vanasch sautait pour dévier une balle dangereuse. Häner se frottait à Vanasch. Le contre était mal joué, mais la phase s'achevait avec Cosyns qui mettait son stick pour dévier la balle dans le but (3-4). Le public était déchaîné. Meurmans jouait bien une faute pour obtenir un pc car l'Allemand touchait la balle alors qu'il n'était pas à 5 mètres. Il restait 5 minutes. Hendrickx la mettait au fond. Un sleep magnifique ! Les deux équipes cherchaient le 5e but en se découvrant à l'arrière. Il restait 3 minutes. Wellen ratait un tir à 30 secondes de la fin.