FIH Pro League dames

Allemagne – Belgique 3-1

Allemagne : Kubalski ; Horn, Lorenz, Gräve, Stapenhorst, Müller-Wieland, Altenburg, Maertens, Huse, Grote, Granitzki, Puis Oruz, Gablac, Heinz, Pieper, Micheel, Hauke, Sonntag (40e)

Belgique : Picard ; Raye, Puvrez, Weyns, Hillewaert; Vandermeiren, Nelen, Englebert, Breyne, Ballenghien, Gerniers, Puis ‘T Serstevens, Roels, Rasir, Struijk, Brasseur, Blockmans, Sotgiu (16e)

Arbitres : Mmes S. Wilson (Eco) et A. Keogh (Irl)

Cartes vertes: 53e Pieper, 54e Weyns

Les buts : 21e Ballenghien sur pc (0-1), 23e Gablac (1-1), 33e Pieper sur pc (2-1), 46e Grote sur pc (3-1)

Après la décevante défaite de mardi, les Red Panthers remontent sur le terrain de Dusseldorf avec la ferme intention de poser leur structure de jeu et de bousculer le mécanisme allemand. Mardi, les Danas ont multiplié les entrées de cercle, les tirs et les pc. Sans Sotgiu et Picard, le score aurait été nettement plus catastrophique que 2-0. En phase de reconstruction, les protégées de Niels Thijssen doivent oser jouer de manière plus rapide et verticale. Elles ont les qualités pour développer un tel jeu même si, face à elles, les Allemandes sont redoutables.

Le début de match était assez calme. Les déviations en un temps des milieux allemandes n'offraient pas encore de supériorité numérique dans les 25 de Picard. Les Red Panthers affichaient une volonté à poser leur structure, mais le press allemand était redoutable. Après 5 minutes de jeu, aucune occasion réelle n'était à signaler. Englebert s'offrait une entrée dans le cercle et un tir cadré, mais l'angle était trop réduit pour être dangereux. En sortie de défense, les Reds étaient assez propres. Les Belges poussaient. Un envoi de Gerniers proche du point de stroke était trop croisé. Une belle occasion pour les Reds. Les Belges ne subissaient pas le rythme allemand lors de ce premier quart. Aucun pc n'a été sifflé. Malgré une légère domination des Danas, les Panthers ont répondu avec quelques belles occasions.

Le deuxième quart démarrait sous le signe rouge. Les Belges gardaient la structure et créait des actions offensives. Les Danas se créaient deux occasions coup sur coup sans que Sotgiu ne soit inquiétée. EN 3 minutes, Sotgiu voyait plus de balle dans son cercle que Picard lors de tout le premier quart. A la 20e minute, sur un contre, la gardienne allemande remportait son duel. Sur le rebond, Rasir ne cadrait pas sa frappe. Sur un centre de Rasir, Englebert était à la réception et obtenait le premier pc du match pour un jeu dangereux (21e minute). Le premier pc débouchait sur un 2e pc.  Ballenghien la poussait en pleine lucarne (0-1). Cet envoi était magnifique. On avait rarement vu une Red envoyer un pc en pleine lucarne. Gerniers était stoppée fautivement à l'entrée du cercle. Sur le contre, les Allemandes revenaient au score via un tir de Gablac entre les guêtres de Sotgiu. Sotgiu s'était interposée juste avant face à Lorenz, mais le rebond était favorable à Gablac. 

Les Panthers n'accusaient pas le coup et cherchaient aussi à accélérer le jeu. 'T Serstevens entrait dans le cercle. Les Allemandes demandaient la video à la 28e minute. Elles demandaient un pc. Le premier pc allemand était validé. Les Danas gardaient leur video. Sotgiu arrêtait la balle et la bloquait mais la remettait vite dans le jeu. Sur le deuxième tir, elle fermait l'angle. 

Les chiffres sont nettement meilleurs que ceux de mardi. En première période, les Belges ont 4 tirs (contre 5 pour les Allemandes), 8 pénétrations dans le cercle (contre 13) et un pc partout. 

En deuxième période, Hillewaert était blessée par une balle qu'elle avait pris en pleine figure alors qu'elle était tombée au sol. C'est Picard qui lui a envoyé la balle en pleine figure. Malheureusement, la phase amenait le deuxième pc des Allemandes. Il était dévié par Pieper et finissait dans les filets (2-1).

Sur une interception de Ballenghien, Rasir contrôlait mal la balle du contre. Les Allemandes traversaient une bonne phase durant quelques minutes. Leur 3e pc à la 40e minute était inévitable. Grote se chargeait de l'envoyer au fond des filets via une déviation de la première sorteuse. Les Reds demandaient la video. Elles estimaient que la balle était dangereuse. Elles étaient écoutées. Le score restait 2-1. 

La fin de ce 3e quart était laborieuse. Les Danas provoquaient un nouveau pc. Deux minutes plus tard, un autre pc était encore sifflé. Il était mal stoppé. Il était temps que la mini-pause soit sifflée car les Allemandes étaient supérieures depuis 10 minutes. 

Le dernier quatr reprenait comme le 3e quart: par un pc allemand. Grote faisait le break sans discussion. Le sleep direct contournait la première sorteuse grâce à une feinte de tir. Breyne pressait très haut et déviait une passe latérale. Les Reds ne baissaient pas les bras. Sotgiu sortait un tir d'Heinz à la 49e minute. Un bel arrêt. Dans la même minute, PUvrez concédait trop facilement un pc. Sotgiu avait le dernier mot. Sotgiu a une technique bizarre sur pc. Elle se couche avant le tir. Une méthode dangereuse. Gerniers sprintait et servait en profondeur T'Serstevens qui ne pouvait inquiéter Sonntag.

Les contacts étaient plus rudes. Les Belges ne se laissaient pas marcher sur les pieds. A la 56e minute, la défense offrait encore un pc. La fin de match était moins construite des deux côtés avec un jeu de ping-pong. 

Les Red Panthers ont donc concédé deux défaites avec des saveurs différentes. Mercredi, elles ont offert un beau spectacle durant une mi-temps. 

On les reverra en Pro League le 31 octobre à Uccle face à l'Angleterre.