FIH Pro League

Allemagne – Belgique 1-6

Allemagne : Aly ; Grambusch, Windfeder, Häner, Wellen, Staib, Hauke, Fuchs, Fürk, Bosserhoff, Grosse, Puis Miltkau, Weinke, Kaufmann, Zwicker, Hellwig, Müller

Belgique : L. Van Doren ; Boccard, Luypaert, Hendrickx ; Wegnez, A. Van Doren, Denayer, Gougnard ; Dockier, de Kerpel, van Aubel ; Puis Boon, Poncelet, Meurmans, Ghislain, de Sloover, Kina

Arbitres : MM. M. Madden et M. Grochal

Les buts: 26e Boccard (0-1), 33e Hendrickx sur pc (0-2), 34e Ghislain (0-3), 36e De Kerpel (0-4), 44e Windfeder sur pc (1-4), 55e Kina (1-5), 60e Hendrickx sur pc (1-6)

C’est à Dusseldorf que la Belgique renoue avec la Pro League. Les Red Lions disputent leur 6e match de cette deuxième édition. Les Reds avaient commencé en Australie par un partage (avec le bonus sur shoot-out) et une victoire. Les champions du monde avaient poursuivi en Nouvelle-Zélande par deux victoires assez nettes. En Inde, l’aventure avait moins bien tourné avec une victoire et une défaite.

Le dernier match de Pro League s’est disputé à Perth le 7 mars. Ce Allemagne – Belgique est le premier match post-Covid-19.

Shane McLeod a élargi son noyau en accueillant des nouvelles têtes dont William Ghislain qui commence sur le banc. Comme prévu, Vincent Vanasch, qui revient d'une déchirure aux ischios, a laissé sa place à Loïc Van Doren.

Shane McLeod avait placé Arthur Van Doren dans un milieu de jeu à 4. Les Allemands faisaient tourner la balle, mais le press belge est très précis et ne laisse que peu d'espace. Le début de match était à l'avantage des Allemands. Loic Van Doren devait déjà écarter le danger à la 4e minute. Les Red Lions subissaient le jeu durant les 5 premières minutes.

A la 6e minute, Ghislain était le premier à tenter une passe dans le cercle. Sur un flick millimétré de Van Doren, van Aubel faisait un beau solo sur la baseline. Les Reds entraient enfin dans le match. Ce premier quart était surtout un round d'observation où chacun a tenté d'y aller au physique sans que les gardiens ne soient inquiétés. Le jeu reste fort fermé. 

Dans le 2e quart, Dockier tentait un débordement sur le flanc droit, mais la balle sortait. Le jeu d'échec restait fermé. Les Reds jouaient un ton plus rapide. La déviation de Tom Boon alertait Aly, mais elle n'était pas dangereuse. Wegnez offrait un premier pc provoqué par Mats Grambusch à la 20e minute. L'obstruction volontaire était sévère. Loic Van Doren repoussait l'envoi de Windfeder. Sur le 2e pc, Van Doren sortait le grand jeu pour écarter la balle de Windfeder. Les Reds n'étaient pas à leur affaire lors de ce deuxième quart. Quelques approximations freinaient leur progression sur le terrain. Loic Van Doren devait encore intervenir sur un tir de Kaufmann. Les Allemands combinaient trop facilement. 

Gauthier Boccard surgissait à la 26e minute pour armer un tir cadré. Il s'est créé tout seul son occasion en bord de cercle. Aly était surpris par ce tir croisé. La défense allemande a été un peu statique sur le coup. Denayer et de Kerpel amenaient la balle dans le cercle. Sur l'action suivante, Florent van Aubel était fauché ce qui offrait un premier pc pour les Lions. Le sleep de Luypaert était contré à la 30e minute. 

Dès la reprise, Wellen déviait hors cadre. Les Belges répondaient avec un pc pour un kick. Hendrickx la sleepait entre les jambes d'Aly (0-2). Ghislain, pour son premier match, recevait une balle dos au but et se retournait, armait un tir qui faisait mouche. Les Allemands accusaient le coup. Les Belges enfonçaient le clou via de Kerpel. Kina entrait dans le cercle, longeait la ligne et passait en retrait pour le joueur de l'Herakles en pleine course (0-4). Wellen obtenait un pc. Sur le rebond Hanner ne cadrait pas. Les Belges maintenaient un haut tempo en gardant le contrôle aidé par des déchets techniques allemands. 

En fin de 3e quart, les Allemands provoquaient déjà un 4e pc. Sur le 5e pc, Windfederer faisait trembler les filets. Une belle lucarne. Pourtant, Gougnard était bien sorti. 

Dès l'entame du dernier quart, les Allemands tentaient de mettre un rythme infernal. La précision n'était pas allemande. Les Belges pressaient très haut. Les Allemands monopolisaient la balle, mais ils peinaient à inquiéter Loic Van Doren. Au fil des minutes, le jeu fermé du début se transformait en ping-pong. Loic Van Doren sortait une déviation d'Hendrickx. Le 6e pc était sifflé contre les Belges. Windfeder était mal payé car son sleep touchait le cadre. Les Belges leur laissaient l'initiative en économisant des forces pour le retour de mercredi. 

Antoine Kina accélérait dans l'axe et se promenait sans difficulté dans la défense allemande. Il marquait le 5e but qui frôlait le ridicule pour nos adversaires. Ghislain était proche du doublé. C'est HEndrickx qui le signait à la dernière seconde. 

Mercredi, à 18h, les Allemands rejoueront à Dusseldorf face à la Belgique.