FIH Pro League

Allemagne – Belgique 2-0

Allemagne : Kruger ; Wortmann, Lorenz, Oruz, Micheel, Stapenhorst, Müller-Wieland, Zimmermann, Altenburg, Pieper, Maertens, Puis Heyn,Schaunig, Schröder, Hauke, Gräve, Granitzki, Kubalski

Belgique : Sotgiu ; Vandermeiren, Puvrez, Duquesne, Hillewaert ; Englebert, Nelen, Gerniers ; Versavel, Ballenghien, Weyns ; Puis ‘T Serstevens, Raye, Rasir, Struijk, Brasseur, Blockmans, Picard

Arbitres : Mmes A. Keogh (Irl) et S. Wilson (Eco)

Carte verte: 52e Weyns

Les buts: 36e Heyn (1-0), 47e Micheel sur suite de pc (2-0)

C’est à Dusseldorf que la Belgique renoue avec la Pro League. Les Red Panthers disputent leur 5e match de cette deuxième édition. Les Reds avaient forcé deux partages en Australie avant de réaliser un 3 sur 6 en Nouvelle-Zélande. Le voyage en Chine avait été annulé en février à cause du Covid-19.

Niels Thijssen lançait dans le grand bain Brasseur et Blockmans. Il n'avait pas repris Limauge et devait se passer des services de plusieurs cadres dont Leclef ou Vanden Borre. 

La première mi-temps a été marquée par une furia allemande. Les protégées de Xavier Reckinger ont multiplié les tirs et les pc, mais les deux gardiennes Sotgiu (premier quart) et Picard (deuxième quart) gardaient le zéro jusqu'à la pause. Juste avant la mi-temps, les Red Panthers perdaient leur recours à la video. A l'exception de quelques moments de match, les Belges ont été enfoncées durant la plupart du temps. La défense a tenu le coup. Les gardiennes ont été héroïques. La structure belge était intéressante, mais, en face, les Danas étaient vraiment très rapides en reconversion. 

Les statistiques sont nettes: 12 tirs à 2 et 17 entrées de cercle à 6. Les Allemandes ont aussi eu 5 pc contre un pour les Belges. 

Après la pause, Sotgiu repoussait du sabot un tir peu dangereux d'abord. Les Belges ne parvenaient pas à construire une action dangereuse à l'image de ce une-deux raté de Gerniers. Sur la phase suivante, les Danas provoquaient déjà leur 6e pc. On ne jouait que depuis 34 minutes. Sotgiu, aidée par le sprint de la première sorteuse était attentive. 

A la 36e minute, une percée sur la baseline précédait une passe en retrait qui était déviée par deux Allemandes. Heyn était la dernière à toucher la balle. Le score est amplement mérité pour les filles de Reckinger qui semblait énervé à la pause. Ce but d'avance ne suffisait pas aux joueuses locales qui maintenaient une grosse intensité à la balle. Les Reds sortaient un peu plus. Elles ne trouvaient pas pour autant les 25 adverses. A la 42e minute, les Belges héritaient d'une réelle opportunité. Ballenghien poussait la balle sur Krüger qui restait attentive. L'Allemagne répondait par un 7e puis un 8e pc. Ce 1-0 reste flatteur pour les Belges.

Micheel réalisait le break d'un tir puissant qui passait entre Picard et le poteau malgré l'espace réduit. La fin de match filait des deux côtés avec Ballenghien qui était proche du 2-1, mais ce sont bien les Allemandes qui gardaient les commandes du match. Weyns voyait vert. Malgré quelques percées, les Red Panthers n'ont jamais été en mesure de faire de l'ombre à l'Allemagne qui était beaucoup trop forte. 

Mercredi à 15h30, les deux équipes remonteront sur le même terrain.