Hockey

Dimanche, à 16 h (heure belge), les Red Lions disputeront dans la Lee Valley Hockey and Tennis Centre à Londres leur sixième match en Pro League. 

À l’exception de deux surprenants partages en Espagne et en Nouvelle-Zélande, les champions du monde ont toujours affiché une grande maîtrise sur le terrain, confirmant leur statut de n°1 mondiaux.

En Angleterre, Shane McLeod devra se passer de ses Reds qui jouent le play-off aux Pays-Bas, à savoir Arthur Van Doren, Manu Stockbroekx, Tanguy Cosyns et Maxime Plennevaux. "Je ne m’attends pas à pouvoir aligner mon équipe la plus compétitive lors de la Pro League", nous confiait le sélectionneur qui veut soigner chaque sortie de ses Lions.

"Londres marque le début d’un programme estival très chargé", précise-t-il en faisant référence aux six matchs - sans compter le Final Four - en Pro League ainsi que les championnats d’Europe à Anvers en août. "Nous avons hâte de jouer à nouveau en équipe. Notre dernière sortie contre l’Espagne était vraiment impressionnante, mais l’Angleterre sera un adversaire beaucoup plus difficile. Nous avons besoin de ce défi dès le début afin de pouvoir identifier les paramètres que nous devrons améliorer avant les championnats d’Europe."

Piège

Londres a tout d’un déplacement piège. Les Red Lions ne sortent pas indemnes du play-off. Entre les joueurs brisés par l’élimination en quart de finale et ceux épuisés par les cinq matchs en deux semaines, chacun arrive dans un état de fraîcheur mentale et physique à géométrie variable. "Lors des mois de mai et juin, je ferai tourner mon effectif un maximum afin de préserver les joueurs et de garder un maximum de Lions sélectionnables en vue des championnats d’Europe."

Parmi les Belges repris à Londres, on note le grand retour de l’emblématique John-John Dohmen. "Il est impatient de disputer à nouveau des matchs avec nous. Dans un même temps, nous poursuivons notre mission avec les jeunes. Nous donnons de plus en plus de responsabilités à Arthur De Sloover."

En face, les Anglais auront déjà disputé un match samedi à 16 h face à l’Argentine. Depuis 2013, les Belges ont affronté les Anglais à 9 reprises avec un bilan de 3 victoires, 5 partages et une défaite. "Les Anglais font partie de ces équipes qui suivent un programme aussi pro que le nôtre. Ils ne font que progresser. Après leur 4e place à la Coupe du monde, ils ont sorti de gros résultats en Pro League. Ils voudront effacer le 6-0 que nous leur avons infligé en demi-finale de Coupe du monde. Je m’attends à une grande bataille. Tous leurs joueurs sont dans un bon rythme." Th. V.