En matinée, les deux premiers, Léopold et Watducks, rencontrent les deux derniers du championnat, le Pingouin et Namur. En fin de journée, ce sont les équipes du White Star, de l’Amicale Anderlecht, de l’Orée et de la Gantoise qui s'affrontent, la quatrième place du classement étant déjà à l’ordre du jour.

Suivez nous en direct :

Léopold – Namur : (12 - 4) Score impressionnant.

Léopold : Baumgarten, Degroote, Depauw, Moreno, Plennevaux, Reynaud, Simar, Zimmer.

Namur : Dieudonne, Jacob, Joye, Lauwers, Navez, Orbant, Vaerman, Willemart

Arbitres : MM. N. Stenier et L. Dooms

Cartes vertes : Degroote, Plennevaux, Jacob

Les buts : Orbant (0-1), Simar (1-1), Plennevaux (2-1), Simar (3-1), Simar (4-1), Plennevaux (5-1), Orbant (5-2), Degroote (6-2), Simar (7-2), Willemart (7-3), Plennevaux (8-3), Simar (9-3), Navez (9-4), Zimmer (10-4), Simar (11-4), Plennevaux (12-4)

La première rencontre oppose les antipodes du classement. C’est pourtant Namur qui se veut plus dangereux en ce début de période. Tout d’abord avec une très belle passe de Jacob qui aurait pu tromper le gardien du Léo, mais l’attaquant était quelques centimètres trop courts. Ensuite il y a eu le goal de Joye, annulé pour back stick, et finalement le goal d’Orbant validé cette fois-ci, Namur mène donc 1-0. Mais cela ne dure pas longtemps, Simar réduit la marque à 1-1, par un envoi assez puissant sur les guêtres de Vaerman, qui est obligé de la dévier dans son goal. Juste avant la fin du premier quart, le Léo est réduit à 4 joueurs de champ.

Le Léo se fait encore peur sur une tentative de lobe de Dieudonné, mais obtient également en premier pc, que Plennevaux met proprement au fond des filets. Le Léo était sans doute refroidi par la température de la salle, mais le diesel est maintenant chaud. Simar inscrit le 3-1 côté droit, et ensuite le 4-1 côté gauche. Plennevaux inscrit son doublé du jour, c’est déjà 5-1 au compteur, Namur qui espérait, se fait maintenant dépasser de tous les côtés. Ils reviennent cependant dans les débats, en fin de première mi-temps avec une belle combinaison, entre Willemart et Orbant, qui finit au fond du but.

Le match reprend après les 3 minutes de pause réglementaire, le club de Namur obtient deux pcs, mais leurs combinaisons ne parviennent pas à aggraver le score. Le Léo est bien plus efficace sur cette phase décisive, Degroote ne transige pas et arme un tir puissant, si bien que le défenseur doit se baisser pour ne pas recevoir le tir en plein visage (6-2). Simar continue sur sa lancée et soigne son goal-average, c’est donc 7-2. Namur, bien que dominé, montre tout de même de belles phases, et surtout une belle volonté et hargne à se battre jusqu’au bout. Pour preuve le troisième but de Namur qui vient d’une action en solitaire de Willemart, après avoir effacé un et puis deux défenseurs bruxellois, il conclut le mouvement par un goal justement placé.

Le Léo obtient un pc en début de cette dernière partie de match, mais le ce n’est pas sur cette phase que le compteur bougera. C’est Plennevaux qui inscrit le 8-3 quelques instants plus tard. Suivi du 9-3 de Simar. Namur est enfin efficace sur pc, Navez reçoit la balle sur combinaison de Jacob. Les buts s'enchaînent en fin de rencontre, au point d’en perdre le fil, Zimmer, Simar et Plennevaux s’y mettent pour arriver à 12 goals pour le Léo. Les échanges se clôtureront sur ce score de 12 à 4.

Watducks – Pingouin : ( 5-6 ) Un derby fort disputé, qui tourne à l’avantage des Nivellois.

Waterloo Ducks : Capelle L., Capelle M., Dykmans, Esquelin, Hazaer, Maraite, Neyts, Sidler, Van Strydonck, Willems

Pingouin : Beirnaert, Blockmans, Cockelaere, Fernandez, Keusters, Leclef A., Meire, Mitrotta, Onana, Verdussen

Arbitres : MM. T. Bigaré et V. Michotte

Carte verte : Cockelaere

Les buts : Cockelaere (0-1), M. Capelle (1-1), Maraite (2-1), Blockmans (2-2), Beirnaert (3-2), Dykmans (3-3), Maraite (4-3), Cockelaere (4-4), Cockelaere (4-5), M. Capelle (5-5), Meire (5-6)

Au match aller, le Pingouin réussit à tenir bon et à freiner les tentative et l’envolée du Watducks, est ce que cela sera encore le cas aujourd’hui ? Il faut bien avouer que c’est le Pingouin qui vient frapper à la porte du cercle adverse en premier. Tout d’abord par un pc, que Le Clef ne convertit pas, ensuite pas deux trois actions relativement dangereuses. Le Watducks se veut quelque peu plus agressif et plus présent dans le cercle nivellois, mais la défense parvient à s’en sortir intelligemment et à relancer Onana, qui se confronte à Hazaer. Meire se confronte encore au portier waterlotois, mais sans succès.

C’est donc toujours 0-0 à l’entame de cette onzième minute de jeu, mais cela ne le reste pas longtemps, Cockelaere inscrit d’amblée le premier but du Pingouin et débloque enfin le compteur resté gelé trop longtemps. Max Capelle, en combinaison avec Louis son frère, revient à l’équilibre, c’est 1-1. Willems voit son tir se heurter au poteau. Le Watducks monte petit à petit en puissance. Le Pingouin ne souhaite pas se laisser faire, il ne relâche pas la pression et obtient un pc, mais le tir de Blockmans n’est pas cadré. Mais Maraite trouve la faille quelques instants plus tard, dans un véritable trou de souris il place la balle et trompe Mitrotta.

Les échanges se durcissent et s’accélèrent, les occasions se multiplient mais le score ne se modifie pas. C’est le quart temps des pcs. Les deux équipes en obtiennent plusieurs, mais c’est le Pingouin qui est le plus efficace sur cette phase, il en inscrira deux, Blockmans (2-2) en driblant Hazaer, et ensuite Beirnaert (3-2) suite à une combinaison parfaitement huilée. Dykmans revient au partage, également sur pc (3-3).

Ces dix dernières minutes seront tendues, Cockelaere voit son goal annulé, et c’est Maraite qui fait encore basculer le score en faveur de son équipe. C’est donc 4-3. Sauf que Cockelaere et consorts ne se laisseront pas faire, ils reviennent harceler Hazaer, et cette fois le but est accordé. C’est 4-4. Aussi bien Dykmans que Onana ont le goal de la victoire au bout du stick, mais pour l’instant aucune équipe ne domine l’autre. Chaque balle est importante, il reste 3minutes trente, le Pingouin s’octroie un pc, qui donne lieu à une deuxième phase car la balle est jouée alors qu’elle est toujours en l’air. La combinaison avec Beirnaert n’aboutit pas. Mais le solo de Cockelaere quelques instants plus tard lui fonctionne parfaitement, le Pingouin reprend la main. Mais cela ne dure que 14 secondes, Max Capelle anéantit une fois de plus les espoirs du Pingouin, il inscrit le 5-5. Comme pour le match contre l’Orée, c’est Meire qui délivre son équipe, à 10 secondes de la fin.

Namur – Watducks : (4 -2 ) Exploit des Namurois

Namur : Dieudonne, Jacob, Joye, Lauwers, Navez, Orbant, Vaerman, Willemart

Waterloo Ducks : Capelle L., Capelle M., Dykmans, Esquelin, Hazaer, Maraite, Neyts, Sidler, Van Strydonck, Willems

Arbitres : MM. N. Stenier et L. Dooms

Cartes vertes : Orbant, Van Strydonck, M. Capelle, Lauwers

Carte jaune : Joye

Les buts : Jacob (1-0), Orbant (2-0), Dykmans (2-1), Navez (3-1), Dykmans (3-2), Navez ( 4-2).

Le Watducks veut se retrapper, Namur veut en profiter pour créer l’exploit. Les Watducks se montre déjà dangereux, Willems par un long moment de dribble dans le cercle, ne peut trouver un espace pour armer, il passe en retrait à Maraite, mais son essai est directement sur Vaerman. Les échanges sont rudes, plusieurs joueurs se retrouvent au sol, et les premières fautes donnant lieux à des pc sont sifflés. Namur, comme a son habitude inscrit le premier but du match, Jacob dévie l’envoi de Navez. La tentative de Louis Capelle se voit repousser par le poteau. Namur obtient un deuxième pc. Et inscrit son deuxième goal, via Orbant. Le stick de Vaerman est présent sur la tentative de Maraite. Le buzz signifie la fin de ces 10 premières minutes, le score est de deux buts en faveur des namurois.

Dykmans encourage ses coéquipiers et montre le chemin des buts, en forçant les lignes défensive, il va inscrire le premier but du Watducks dès la reprise. Le capitaine peut revenir au score sur pc, mais sa tentative n’est pas cadrée. Le Watducks semble manquer de rythme et accumule les petites erreurs de contrôle. Namur ne domine pas, mais profite de son avantage et de chaque imprécision de son adversaire. Le Watducks offre littéralement un pc à Namur, heureusement Hazaer est présent et sort facilement celui-ci. Namur est réduit à 4 joueurs de champ, mais le Watducks n’en profite pas. Au contraire, Van Strydonck sort trop l’épaule dans son duel avec Orbant, et c’est la double peine, carte verte et pc. Mais la défense du Watducks est présente.

Namur entame cette mi-temps de la meilleure manière qui soit, en inscrivant un but via son capitaine, Navez, c’est donc 3-1 alors que le Watducks est encore réduit en nombre de joueur. Hazaer s’en sort bien quelques instants plus tard, lorsqu’il est à terre et mis sous pression par Orbant et Joye. Le Watducks poursuit son cauchemar et se voit une nouvelle fois réduit, alors que le M. Capelle n’avait honnêtement pas entendu la consigne de l’arbitre. Les décisions arbitrales continuent à tourmenter le groupe de Arnaud Massaert qui ne comprend pas toujours le bien fondés de celles-ci. C’est Namur qui est finalement réduit à 4 joueurs de champ et ce durant deux minutes. Le Watducks saisi l’occasion et se provoque un pc, l’occasion n’est pas convertie. Un deuxième pc est sifflé quelques instants plus tard, Vaerman est encore présent. Sur la reconversion, Joye est proche du coup de grâce, mais c’est finalement le petit filet extérieur qui tremble et non l’intérieur. Le score est toujours de 3-1 quand le buzz retenti.

Namur est donc à 10 minutes de l’exploit. Ils concèdent cependant un pc dès le début. Le Watducks revient à 3-2 par l’envoi millimétré de Dykmans le long du poteau droit. Namur continue à presser et croit en ces trois premiers points. Il reste 3 minutes et le Watducks décide de sortir son gardien. Navez est voit sa déviation s’éteindre hors du cadre alors qu’il est seul face aux cages vides. Le Watducks obtient un pc alors qu’il reste une minute au compteur, mais les guêtres de Vaerman sont encore sur le chemin. Il reste 30 secondes et Navez inscrit le 4-2 qui scelle l’issue du match. Victoire de Namur.

Pingouin – Léopold : match à 13h45 (match aller 0-3 pour le Léopold)

Gantoise – Orée : match à 14h45 (match aller 1-3 en faveur de l’Orée)

Amicale Anderlecht – White Star : match à 15h45 (match aller 3-3)

White Star – Gantoise : match à 17h (match aller 3-1 pour le White Star)

Orée – Amicale Anderlecht : match à 18h (match aller 4-4)