Hockey

Le Watducks a pu compter sur la maîtrise de Vanasch qui a sorti un stroke et 3 shoot out pour assurer une qualification historique pour son club.

Le Watducks a encore eu besoin de Vincent Vanasch et de ses arrêts sur shoot out pour assurer une qualification historique pour le club brabançon qui avait toujours calé en quart de finale. The Wall a frappé à trois reprises en sortant les tentatives de Denayer, O'Donoghue et Raes. Plus tôt dans la rencontre, le meilleur keeper FIH depuis 2 ans avait déjà arrêté un stroke de Denayer alors que le score était encore de 0-0. « Je suis là pour ça. Sur le stroke, je suis parti du mauvais côté et je laisse traîner mon pied », nous confiait sobrement Vincent Vanasch. « C'était un gros tournant de la partie. »

Par la suite, le Watducks a dominé de manière assez stérile jusqu'à ce but sur pc de Boccard à la 37e minute. Dès cet instant, les Verts ont pris un net ascendant en provoquant notamment 7 pc sur la rencontre. « La partie était assez équilibrée », analysait néanmoins John-John Dohmen. « A 1-0, nous aurions dû mettre ce 2-0. Nous ne le faisons pas. Le Dragons revient sur un pc discutable vu que l'arbitre avait sifflé avant l'entrée dans le cercle. Il me l'a même dit. Le Dragons a bien joué le coup en demandant la video. »

Durant les dernières minutes, les Anversois ont alors mis les Waterlootois sous pression. Felix Denayer, malchanceux sur son stroke et son shoot out, cachait mal sa déception. « Dommage ! J'ai le stroke pour faire 1-0. Nous aurions pu construire sur cet avantage. J'ai vu des occasions des deux côtés. On sait ensuite que le shoot out peut tomber des deux côtés. »

Privé de Charlet sur pc, le Watducks n'a pas connu une grande réussite avec Boccard qui n'en a inscrit que 1 sur 7. Le Red Lion a néanmoins été précieux dans la construction du jeu. « Contrairement à dimanche dernier, nous avons bien contenu les individualités du Dragons. » Van asch était soulagé d'avoir pris sa revanche des quarts en play off. « Notre mentalité était meilleure. J'ai déjà gagné l'EHL avec Oranje Zwart à l'époque, mais je suis très fier de permettre au Watducks de vivre son premier Final Four. Je conseille aux plus jeunes de prendre du plaisir en demi-finale. »

Dimanche, à 13h, le Watducks tentera de battre les Allemands de Mannheimer qui ont sorti Uhlenhorst en quart de finale. « Nous les avons vus contre Kazan. Cette équipe joue avec beaucoup de rythme », analysait John-John Dohmen. « Elle garde bien la balle. Avec Peillat sur pc, il faudra faire très attention. C'est le meilleur sleeper du monde. Nous sommes capables de faire jeu égal avec eux. »


De Greve : "Notre saison est déjà réussie"

Xavier De Greve : « Je dédie cette victoire à Charlet et Van Marcke. Tous deux blessés, ils bossent à fond pour analyser les videos et aider l'équipe. Vanasch sort un bel arrêt sur le stroke. Nous avons eu le match en main. A 1-0, nous ne devions pas mettre le deuxième but à tout prix car nous avons un grand gardien sur shoot out. J'ai 7 gars qui peuvent les tirer. Ils sont tous bons. J'ai repris ceux qui ont gagné en huitièmes de finale. Je n'avais aucune raison de ne pas leur faire confiance. Avec cette qualification pour le Final Four, le Watducks a réussi sa saison. Nous avons battu d'abord Surbiton qui était très bon sur un plan défensif. Ensuite, nous avons dominé le Dragons. Je suis très fier pour le club qui mérite cette présence en demi-finale. On écrit une belle page de notre histoire. Nous voulions faire connaître nos petits jeunes. J'avais 5 gars de moins de 20 ans sur le terrain dont Wilbers, Lemaire et Cockelaere. En tant que coach, c'est ma plus grande fierté. Mes jeunes ont été incroyables. Quant à Mannheimer, j'ai vu qu'ils jouaient en men to men ce qui peut être intéressant pour nous. »

Le petit nouveau : Cockelaere

« Pas simple d'arriver comme ça »

La blessure de Guillaume Van Marcke a laissé une place à un autre jeune du club : Manu Cockelaere. A 19 ans, il s'est laissé une chance de vivre sa passion pour le hockey. Sa présence n'était pas une évidence pour ce gamin qui avait arrêté le hockey durant un an en raison de ses études. Manu Cockelaere a disputé son 3e match en équipe première pour le Watducks. Il n'a jamais eu peur de demander la balle et de prendre des responsabilités alors qu'il débarquait dans l'équipe à un moment compliqué vu la déroute de dimanche dernier. « La situation n'était pas facile. Je n'ai pas encore d'habitude. Je me suis donné à fond pour aider au mieux l'équipe. Je cherchais surtout à être sobre et simple. »

Le sang froid du Français : Van Straaten

Pieter Van Straaten, l'attaquant français au format de poche, a un sacré sang froid. Face à Surbiton et au Dragons, il a pris sa responsabilité lors des shoot out. Il a inscrit ses deux essais. « J'avais déjà joué en amical contre Tobias Walter. Je savais qu'il était très fort sur shoot out. Mais, je savais aussi que Vanasch était dans mon camp. Il nous donne une énorme confiance car il en arrête plusieurs par série. Nous avons tous un plan A et B. Nous avons gardé le même ordre pour les tirer. Nous aurions pu éviter les shoot out si nous avions été plus réalistes sur pc. Nous avions clairement un sentiment de revanche contre nous-mêmes par rapport à dimanche dernier. En quart du play off, nous n'avions pas montré notre visage. Si je suis venu en Belgique, c'est justement pour vivre de tels matches en EHL. Notre parcours n'est pas encore fini. »

L'avis de Vila (Mannheimer) sur le Watducks: 

"Je n'avais aucune préférence. Je connaissais les deux équipes. Le Dragons était plus une équipe basée sur des individualités. Le Watducks est plus collectif. Dohmen sera à suivre de près."


Dragons - Watducks (1-1, SO 2-3)

Dragons: Walter; L. Willems, Lootens, Noblett, Shimmins; Denayer, O'Donoghue, Rubens; Thys, T. WIllems, van Aubel; puis Raes, Uher, Bakhuis, Geers, de Waal,

Watducks: Vanasch; Boccard, Van Oost, Van Strydonck, Dumont; Gougnard, Dohmen, Ghislain; Van Lierde, Pangrazio, Capelle; Puis Van Straaten, Bertrand, Wilbers, Penelle, Cockelaere, Lemaire

Cartes vertes: 30e Dohmen, 33e Shimmins, 53e Geers, 58e Van Oost

Les buts: 37e Boccard sur pc (0-1), 56e Uher sur pc (1-1)

Shoot out: van Aubel (1-0), Boccard (1-0), Denayer (1-0), Gougnard obtient le stroke pour Dohmen (1-1), Rubens (2-1), Van Straaten (2-2), O'Donoghue (2-2), Dohmen (2-3), Raes (2-3)