Une première finale olympique sur 200 m

ATHÈNES Si 2003 ne fut pas une grande année pour Kim Gevaert, la sprinteuse belge a entamé l'année suivante pied au plancher. En décrochant d'abord une superbe médaille d'argent sur 60 m, en mars, lors des Championnats du Monde indoor à Budapest, derrière l'Américaine Gail Devers, record national à la clé (7.12). Ensuite, en améliorant la référence nationale du 100 m dès le début de cet été olympique (11.14), un chrono qu'elle égala par deux fois avant même le début des Jeux d'A-thènes. Pour sa première expérience olympique, Kim Gevaert a choisi... de ne pas choisir et de tenter le fameux triptyque dont elle s'est attribué la spécialité : 100 m, 200 m et 4x100 m. "J'aurais des remords à ne pas tenter ma chance sur l'une des épreuves !" répondait-elle alors à ceux qui au-raient voulu la voir renoncer au 100 m, la distance sur laquelle elle avait, en tout cas selon eux, le moins de chances de s'illustrer.

Les deux premiers tours du 100 m ne constituèrent que des formalités pour notre compatriote, troisième de sa série le matin (11.18, derrière Anim et Arron), puis deuxième de son quart de finale le soir (11.17, derrière Nesterenko). Avec la plupart des filles se situant entre 11.10 et 11.20, atteindre la finale olympique de l'épreuve-reine ne relevait pas de l'utopie. Malheureusement, les jambes de Kim l'ont trahie le lendemain : ressentant une gêne au quadriceps droit, elle signa un faible 11.40 qui ne lui valut que la septième place en demi-finales de même que... beaucoup de regrets.

Le 200 m lui permettrait-elle de retrouver le sourire ? Deuxième de sa série en 22.76 (derrière Bailey), Kim se classa ensuite troisième de son quart de finale en 22.68 (derrière Campbell et Ferguson). Mais le meilleur était bel et bien à venir : malgré une place peu enviable au couloir 2, la Louvaniste, relâchée, livra une superbe prestation en demi-finale, sa troisième place derrière Campbell et Bailey, assortie d'un record de Belgique (22.48), la propulsant en finale, huit ans après Patrick Stevens à Atlanta ! Objectif atteint, par conséquent, pour Kim qui, au couloir 1, se classa à une honorable sixième place. "Il était utopique de croire à une médaille !" reconnut-elle, ensuite, très humblement.

Inspirées sans doute par les prestations de leur chef de file, Katleen De Caluwe, Lien Huyghebaert et Elodie Ouedraogo se sont mises au diapason et ont amélioré, avec Kim, leur record national du 4x100 m (43.08) en demi-finales, avant de s'emparer de la sixième place en finale (43.11). Un résultat encore inimaginable quatre ans auparavant...



© La Dernière Heure 2008