Triple vainqueur à Hawaï, l’Allemand a relevé un formidable défi de nager 3,8 km, rouler 180 km et courir 42 km (un marathon !), chez lui, au profit des personnels soignants de la région de Gérone, en Espagne, où il réside...

Il l’avait dit… Il l’a fait ! Jan Frodeno a bouclé son Ironman, chez lui. Parti ce samedi matin, à 8 h, l’Allemand est… arrivé exactement 8h33.39 plus tard, après avoir couvert 3,8 km en nageant, 180 km en roulant et 42 km en courant. Nombreux étaient ceux qui avaient cru à un "poisson d’avril" quand, mercredi dernier, le 1er avril donc, Frodeno a annoncé sur les réseaux sociaux son intention de disputer un Ironman sans sortir de chez lui. À tel point que l’Allemand, triple vainqueur à Hawaï (2015, 2016, 2019, avec un nouveau record), a été obligé de confirmer qu’il ne s’agissait pas le moins du monde d’une blague.

Actuellement en quarantaine dans sa maison de Gérone, en Espagne, Frodissimo (38 ans) a utilisé sa propre piscine, à contre-courant, son home-trainer pour le vélo et son tapis de course pour la partie à pied.

Tout au long de son effort, il a été encouragé par quelques personnalités du sport allemand comme les footballeurs Mario Goetze (Borussia Dortmund) et André Schurrle (Spartak Moscou) ainsi que l’ancien tennisman Boris Becker ! Celui-ci en a profité pour lui poser quelques questions sur le triathlon, dont celle de savoir pourquoi on commençait par la natation.

"Figure-toi que je n’en sais rien !", lui a répondu Frodeno, très à l’aise à pied, dans son style tout particulier.

Cet incroyable défi, Jan Frodeno l’a relevé à la fois sportivement, mais aussi gracieusement, le but étant de lever des fonds pour les personnels soignants et pour des projets destinés à des jeunes défavorisés de la région. Et la somme est à la mesure de l'exploit puisqu’il a récolté 200.500 euros. Et ce n'est sans doute pas terminé puisque les dons peuvent encore être versés pendant 50 jours.

"C’est inhabituel, je sais, mais un Ironman est inhabituel, en général. Ce qui est vraiment spécial, c’est ce que les gens et, surtout, ceux qui sont dans les soins de santé sont en train de réaliser."

Avec le confinement strict en Espagne, Jan Frodeno ne peut pas s’entraîner à l’extérieur et parcourt donc des centaines de kilomètres à domicile pour garder la forme en espérant pouvoir s’aligner, le 10 octobre, à l’Ironman d’Hawaï, pour lequel il est qualifié en tant que tenant du titre.

Facebook > @JanFrodenoTriathlon / Twitter > @janfrodeno / Instagram > janfrodeno

Pour les dons... www.viprize.org/frodeno