Jeu de Balle

Les Termondois ont chèrement vendu leur peau

Kerksken – Baasrode 13-11

Kersken a confirmé sur son succès de la veille face à Baasrode. N’allez cependant pas croire que les Alostois n’ont eu qu’à dérouler pour assurer leur qualification pour la finale des playoffs. Au contraire, ils ont dû batailler ferme pour enfin parvenir à leurs fins au terme du vingt-troisième jeu. L’avant-dernier. La décision a donc été longue à se dessiner.

L’équipe locale prit directement la direction des opérations. Monnier servait au-dessus et De Winter faisait à la fois mieux (deux services primés) et bien pire, en enchaînant avec quatre mauvaises : 2-0. Deux outres au rechas de Cassart renversèrent un jeu de 40-15 et Dochier loupa son premier passage au tamis : 2-2. Les Rouges appuyèrent leurs coups pour immédiatement reprendre leurs distances (4-2) mais De Winter servit trois nouvelles balles au-dessus tandis que Joos entrait en action, bien épaulé par ses équipiers. A 4-5, 40 à 2, Cassart força même la cassure en livrant au-dessus. Monnier fit 5-6 avant que De Winter n’insiste en servant deux nouvelles outres : 5-7 au repos.

Nantel prit le jeu de reprise mais Demoor servait deux balles au-dessus : 6-8. Le jeu suivant, animé, montait à 40-40 et Cassart poussait Nantel à la faute. A 6-9, les champions en titre marchaient sur des braises ardentes. Monnier se montra une fois encore rassurant en enlevant son jeu. Puis De Winter retombait dans les travers de son premier jeu : deux livrées primées suivies de quatre baraques : 8-9. Les Alostois, survoltés sur les envois de Joos, égalisaient à 9-9 et bénéficiaient des errements de Demoor à l’envoi. Lui aussi servait deux outres pour rien, en raison des quatre mauvaises qui suivaient : 10-9. Cassart prenait la mesure de Brassart : 10-10. Monnier prenait 40 blanc, en servant une quatrième outre dans la partie. Pourtant, il pliait devant l’enjeu : trois mauvaises et 40 à 2. Le cordier parvenait à quitter le tamis et Nantel surgissait à point nommé pour renvoyer à l’expéditeur la balle décisive. A 11-10, Kerksken était à un jeu de la qualification. De Winter relançait la mécanique termondoise en servant ses quatre dernières outres. Des outres de Brassart et Van Impe amenaient 40 à 2. Une fois de plus, Nantel mettait tout le monde d’accord en chassant une outre : 12-11. Dochier mettait fin au débat en livrant au-dessus la dernière balle de la lutte.

Kerksken : Charloteaux et Monnier ; Brassart, Dochier et Nantel.

Baasrode : De Winter et Van Impe ; Demoor, Joos et W. Cassart.

Balles outres. – Au rechas : Nantel 6 ; Joos et Cassart 4 ; Brassart, Dochier et Van Impe 3 ; Charloteaux 2 ; De Winter et Demoor 1. Au contre-rechas : Nantel 2 ; Monnier et Brassart 1. A la livrée : De Winter 13 ; Demoor 5 ; Monnier 4 ; Dochier 2 ; Cassart 1. Livrées mauvaises : De Winter 10 ; Demoor 8 ; Dochier 5 ; Van Impe et Cassart 4 ; Monnier 3 ; Charloteaux, Brassart et Joos 1. Tamis : Van Impe 4 ; Dochier et Nantel 1.