Le calendrier avait déjà concocté un premier sommet pour cette nouvelle saison, qui a démarré dimanche.

La venue de Thieulain à Kerksken, c'était tout simplement la finale des playoffs 2016. Et le moins que l'on puisse dire est que l'on pourra s'attendre à des prochains mois intéressants tant les «Canaris» ont montré une force de caractère pour redresser une marque défavorable à la pause (7-2) et faire douter le double champion en titre dans ses propres installations. Au soir de la 2e journée, il n'est pas étonnant de retrouver Kerksken en tête, en compagnie de... Baasrode qui a déjà créé la surprise en revenant, dimanche, de Maubeuge avec la totalité de l'enjeu.

Les Nordistes, que l'on attendait dans les hautes sphères du classement, n'ont d'ailleurs pris qu'une unité sur les deux jours de e premier week-end de compétition, à Isières ce lundi. Il va falloir déjà les travailler au moral. Par contre les Isiérois, eux, sont bien là où on les attendait après des succès à Mont-Gauthier et contre la Paume française. De son côté, Galmaarden, qui a eu du mal à s'imposer à Ogy, lequel s'est consolé en revenant de Biévène avec la totalité de l'enjeu, et qui a pris la mesure d'Oeudeghien, complète le quatuor d'équipes invaincus au soir du 1er mai.

La bonne surprise est incontestablement Mont-Gauthier qui, à domicile, a mené la vie dure à Isières avant d'aller s'imposer à Acoz. Les Gerpinnois, eux, démontrent déjà leur irrégularité notoire. Dans le bas de classement, Wieze et Biévène inquiètent déjà leurs supporters...


Guillaume Dumoulin: "Nous devions réagir"

Kerksken a donc tremblé dans ses installations face à Thieulain (voir nos éditions papier) qui, malgré tout, se cherche encore. "Nous devons encore faire en sorte que la sauce prenne entre les anciens et les nouveaux équipiers", expliquait Guillaume Dumoulin. "Je ne suis moi-même pas encore à mon meilleur niveau. Cela dit, c'est évidemment de bon augure pour le futur. Si nous parvenons à bousculer une formation comme Kerksken, cela signifie que nous avons du potentiel pour rivaliser, mais le plus important, c'est la force de caractère que nous avons manifestée au retour des vestiaires. C'est vrai que Kerksken avait signé une première armure quasi parfaite, mais, de notre côté, nous devions réagir car nous avions tout de même facilité leur tâche en multipliant les erreurs à l'envoi et n'étant pas trop présent à la frappe."

À Kerksken, l'on voulait souligner l'accumulation des luttes pour avancer une seconde période moins faste. "Personnellement, j'ai senti dans les jambes que nous avions déjà joué deux jours d'affilée", commentait Christophe Monnier. "Je n'avais pas les bonnes sensations pour me mettre au diapason dans le tamis de Benjamin (Dochier) et de Tanguy (Metayer). Ceci étant, nous avions signé une première armure où tout nous a souri. Après la pause, nous avons un peu baissé de niveau, alors que Thieulain, lui, a haussé le sien. Nous avons redonné confiance à l'adversaire, mais nous avons réussi aussi à ne pas le laisser revenir à notre hauteur. Et comme cela se termine bien, nous pouvons être heureux d'avoir rencontré du répondant."

Après le Grand Prix Simoulin et la Supercoupe de Belgique, en sept jeux à chaque fois, cette troisième victoire face aux "Canaris" fut la moins évidente pour les "Michiels Boys" qui signent cependant un début de saison idéal...

© Tam.be

Round up de la 2e journée: Mont-Gauthier crée la surprise à Acoz

Galmaarden – Oeudeghien 13-7

Galmaarden: Goossens et Steels; Pozzebon, Devos et Bosse.

Oeudeghien: Defever et Masure; Faignart (Bremeels à 10-6), Hazard et Poroli.

Balles outres. – Au rechas: Devos 7; Steels et Masure 4; Pozzebon et Bosse 3; Faignart et Poroli 2; Goossens et Defever 1. Au contre-rechas: Pozzebon et Steels 1. Livrées mauvaises: Steels 5; Pozzebon 2; Goossens, Masure et Faignart 1. Courte: Defever 1.

Oeudeghien n’a pas volé son point, arraché dès la première armure grâce, avant tout, au punch affiché, tant à la frappe qu’au tamis, par Masure: 1-3, 2-5 et 3-6. À partir de ce moment, cependant, le combat changea d’âme. L’équipe locale se mit en effet en branle au rectangle, alors que les visiteurs se déconcentraient quelque peu. Plusieurs jeux blancs (5-0 en tout) remirent complètement Galmaarden en selle, le promu n’engrangeant plus qu’un seul jeu, à 11-6.


Isières – Maubeuge 13-6

Isières: Dugauquier et M. Frébutte; Couteau, D. Dupont et Famelart.

Maubeuge: Flament et Dhaenens; Grumiau (Navaux à 7-3), Sauvage et Dasset.

Balles outres. – Au rechas: Dupont 10; Couteau et Sauvage 2; Frébutte, Famelart, Flament et Grumiau 1. À la livrée: Frébutte, Grumiau et Sauvage 1. Livrées mauvaises: Dhaenens 4; Dupont et Grumiau 2; Dugauquier, Couteau, Famelart, Flament, Dasset et Navaux 1.

Si le début de lutte fut partagé dans la mesure où les Nordistes revinrent de 3-0 à 3-2, la suite vit les Hennuyers prendre leurs distances. Alimenté à profusion, Dimitri Dupont se régala en effet au rectangle. Après 7-3 au repos, la Fraternelle avança encore à 11-4 et 12-5. Sauvage arracha alors une unité plutôt inespérée, si ce n’est que Maubeuge a mieux géré les petits coups (1 jeu de 40-40 à 3).


Baasrode – Grimminge 13-9

Baasrode: De Winter et Van Impe; G. Frébutte, W. Cassart et Joos.

Grimminge: Boeykens et K.Lievens (Vanderbracht à 7-1); Musch, de Cooman et G. Lievens.

Balles outres. – Au rechas: Musch 5; Joos 4; Frébutte, de Cooman et G. Lievens 2; Cassart 1. Au contre-rechas: Joos 2; Van Impe, De Winter et Frébutte 1. À la livrée: De Winter 2. Livrées mauvaises: de Cooman 7; Joos 6; Van Impe 3; De Winter, Cassart et Boeykens 2; Frébutte, G. Lievens et Vanderbracht 1. Tamis: Boeykens 1.

Lutte en deux temps: les Termondois ont en effet dominé de la tête et des épaules la première armure, filant à 5-0 puis 7-1 au repos. Pourtant, le duel prit une autre tournure à partir de 8-2. Le tamis local donnait quelques signes de faiblesse alors que la confiance augmentait chez les visiteurs au rectangle. À 8-5, la délivrance était proche. De fait, l’unité tomba à 9-6. Dans la foulée, Grimminge faillit même rebattre complètement les cartes, mais Cassart relança les siens à 9-8 et Frébutte rassura à 10-9.


Sirault – Wieze 13-8

Sirault: Leturcq (Rochart à 1-5) et Potrich; N. Dupont, Monniez et Raguet.

Wieze: Thelis et Meire; Paduart, Carton et Potiez.

Balles outres. – Au rechas: Monniez 8; Carton 7; Dupont 5; Paduart 4; Raguet 3; Potrich 2; Leturcq, Rochart et Meire 1. Livrées mauvaises: Monniez 6; Meire 3; Leturcq, Dupont, Paduart et Carton 2; Rochart et Potiez 1. Courte: Dupont 1.

Les "Brasseurs" ont démarré en force, réalisant d’entrée la cassure à 0-3. Dans la foulée, Sirault concédait le point à 2-6. Wieze virait en tête à 4-7. Néanmoins, la frappe locale ne tardait plus à relever la tête. Il n’en fallait pas plus pour que l’espoir revienne à Sirault. À partir de 6-8, les jeux se sont enchaînés: 13-8.


Acoz – Mont-Gauthier 7-13

Acoz: Bonnami et Fiasse; Di Santo, Piérard et Merveille.

Mont-Gauthier: C. Schmit et N. Schmit; T. Schmit, D. Cassart et De Wolf.

Balles outres. – Au rechas: T. Schmit et Cassart 7; De Wolf 6; C. Schmit et Di Santo 3; Bonnami et Fiasse 2; Piérard, Merveille et N. Schmit 1. À la livrée: Fiasse et T. Schmit 1. Livrées mauvaises: Di Santo, Merveille, T. Schmit et Cassart 3; Fiasse et N. Schmit 2; Bonnami et C. Schmit 1. Courtes : Merveille et T. Schmit 1.

Avec un trio de frappe en verve de bout en bout, les Namurois ont dicté leur loi à Moncheret. Nicolas Schmit servait au large à 40 à 2 (1-0), mais Corentin Schmit égalisait dans la foulée. Empochant deux jeux de 40 à 2, les Rochefortois forçaient le break à 1-4. Fiasse relançait les siens à 2-4. Acoz égalisait alors à 4 partout avant de subir à nouveau la loi de ses invités. De Wolf émergeait au rechas pour propulser les «Bleus» à 4-7 au repos. Bonnami enlevait le premier jeu de la reprise: 5-7. Nettement supérieurs à la frappe, les visiteurs s’envolaient à 5-10. Un brillant contre-rechas de Piérard à 40-40 offrait le point aux «Orangés»: 6-10. Les «Carolos» se contentaient d’un septième et dernier jeu.


Biévène – Ogy 5-13

Biévène: Vanderhaegen et Gauquier; Sonck (Desaedelaere à 2-7), Delavallée et Cauchie.

Ogy: Bracke et Mauroit; Ghislain, Wattier et Dubart.

Balles outres. – Au rechas: Ghislain 6; Bracke 3; Gauquier et Wattier 1. Au contre-rechas: Bracke 1. À la livrée: Cauchie 1. Livrées mauvaises: Desaedelaere 4; Sonck 3; Cauchie, Bracke, Wattier et Dubart 2; Vanderhaegen, Delavallée, Gauquier et Mauroit 1.

Biévène a trop manqué de présence au rectangle, face à un adversaire bien plus à l’aise dans ce secteur. Pour ne rien arranger, les «Bilingues» sont également passés au travers au service. Dans ces conditions, il n’y a rien d’étonnant à ce que les Lessinois se soient détachés à 1-4, 2-9 et 3-10.