Round up du 2e tour de la Coupe de Belgique.


Hamme-Zogge – Galmaarden 13-8

Hamme: Vanderstricht et D. Van Duysen; Wielandt, Toubeaux et Verkoelen.

Galmaarden: Goossens (Goemaere à 9-6) et Pozzebon; Steels, Devos et Bosse.

Balles outres. – Au rechas: Devos 7; Wielandt et Steels 4; Verkoelen 3; Toubeaux et Bosse 2; Van Duysen, Pozzebon et Goemaere 1. Au contre-rechas: Wielandt 2. Livrées mauvaises: Bosse 5; Vanderstricht et Toubeaux 3; Wielandt, Pozzebon et Steels 2; Verkoelen, Van Duysen et Goossens 1.

Après partage des jeux initiaux, Hamme-Zogge se détacha à 6-1 en jouant très bien le coup. Grâce aussi au «quinze» barré. Galmaarden fut loin de laisser filer la partie comme en atteste le nombre de «quinze» enlevés (69 à 72) dans un duel ponctué de 8 jeux de 40 à 2 (4-4). C’est d’ailleurs en remportant trois jeux de 40-40 de suite que les Brabançons flamands revinrent à 6-4. Mais Hamme-Zogge stoppa l’élan adverse (8-4) et émergea finalement au terme d’une seconde armure de qualité moindre.


Brussegem – Celles 13-11

Brussegem: Bloemen et L. Bellemans; Da. Van Kerckhove, Di. Van Kerckhove et J. Van Kerckhove.

Celles: Destrain et Simon; Willaert, Delavallée et Verset.

Balles outres. – Au rechas: Destrain 3; Di. Van Kerckhove, Delavallée et Simon 2; Da. Van Kerckhove 1. Au contre-rechas: Delavallée 1. Livrées mauvaises: Delavallée 7; Willaert 5; Destrain 4; Simon 3; Da. Van Kerckhove et Verset 2; Bloemen, Di. Van Kerckhove et J. Van Kerckhove 1. Courte: Bloemen 1.

Lutte placée sous le signe du suspense et de l’équilibre (67 partout dans les «quinze», 4 jeux de 40 à 2). Brussegem renversa les rôles entre 2-3 et 6-3 (7-4 au repos). À 11-6, les carottes semblaient cuites. Les Cellois rappliquèrent pourtant à 11-11 avant de céder, avant tout en raison d’un déchet trop élevé au tamis.


Biévène – Warnant 13-3

Biévène: Vanderhaegen et Sonck; Delavallée, De Saedelaere et Cauchie.

Warnant: Piette et Lurkin; Lawarée, Buzin (Haquenne à 5-2) et Colin.

Balles outres. – Au rechas: De Saedelaere 6; Delavallée 4; Vanderhaegen et Colin 1. À la livrée: Piette 1. Livrées mauvaises: Piette 6; Colin 5; Delavallée, Desaedelaere et Lurkin 3; Sonck et Buzin 2; Cauchie, Lawarée et Haquenne 1.

Domination sans partage des «Bilingues», nettement supérieurs au rectangle: 2-0, 2-1, 7-2 et 11-3.


Ninove – Planois 13-10

Ninove: De Bondt et Witterzeel; Vanderhaegen, Van Daele et O. Loncke.

Planois: Geens et Close (Roels à 8-9); Deproot, Musso et Piron.

Balles outres. – Au rechas: Musso 6; Deproot 4; Witterzeel, De Bondt et Geens 2; Van Daele, Loncke et Vanderhaegen 1. Au contre-rechas: Deproot 1. Livrées mauvaises: Deproot 10; Witterzeel 6; Van Daele, De Bondt et Geens 3; Loncke, Close et Musso 2. Courte: De Bondt 1. Tamis: De Bondt 1. Carte jaune: Deproot.

Duel indécis (63 «quinze» à 63). Il n’y eut deux jeux d’écart pour la première fois qu'à 8-10. Dans la foulée, les «Allumettiers» renversèrent complètement la situation.


Hoves – Coquiane 11-13

Hoves: M. Donnez et Leleux; Dulieu, Derenne et Th. Donnez.

Coquiane: Bonnaert et Defrijn; Ost, Huard et S. Loncke.

Balles outres. – Au rechas: Huard 8; Dulieu et Ost 3; M. Donnez, Leleux et Loncke 1. Au contre-rechas: Dulieu et Ost 1. Livrées mauvaises: Huard 6; Ost 4; Derenne, M. Donnez, Dulieu, Th. Donnez et Bonnaert 3; Leleux et Defrijn 2; Loncke 1. Courtes: Dulieu 2.

Hoves y a cru fermement en se détachant à 6-2 puis surtout 10-5. Mais Coquiane trouva la bonne carburation en multipliant les changements de position. Ost monta au grand-milieu, Loncke termina à passe. Du coup, les Brabançons flamands alignèrent sept jeux et n’abandonnèrent plus qu’un jeu aux Hennuyers, lorsque Huard servit à trois reprises au large (11-12).


Acoz - Vaudignies 13-8

Acoz: Soquette et Fiasse; Di Santo, Piérard et Merveille.

Vaudignies: Aubert et Bonnet; Gérard (Wallez à 7-5), Stievenart et Vanneste.

Balles outres. – Au rechas: Di Santo 10; Soquette 5; Merveille 3; Piérard et Stievenart 2; Fiasse et Vanneste 1. À la livrée: Aubert 1. Livrées mauvaises: Aubert 7; Bonnet 4; Merveille et Stievenart 3; Fiasse, Di Santo, Wallez et Vanneste 2; Soquette et Gérard 1. Tamis: Vanneste 1.

À leur mauvaise habitude, les «Coquis» ont démarré en mode mineur face à un jeune adversaire volontaire. À 2-5, Piérard et Merveille permutèrent. Les deux trouvèrent immédiatement leurs marques. Le vent contraire à la livrée eut cependant pour effet de solliciter la devanture, où Soquette et Di Santo crachèrent le feu. Acoz aligna cinq jeux pour enlever l’armure. Vaudignies eut une réaction à 9-7 (livrée au-dessus d’Aubert) mais dans l’ensemble, les gars de la Renaissance baissèrent d’un ton au tamis alors que Fiasse se mettait aussi à rechasser entre les perches.


Kastel – Denée nc

Thieulain – Grimminge nc

Warêt – Aisemont nc

Kastel – Denée nc

Kerksken – Terjoden nc