Autres sports

La France a été informée d'un projet d'attentat contre des athlètes français lors des Jeux Olympiques de Rio (5-21 août), selon le chef des services de renseignement militaire cité dans un document officiel.

Ce projet a été évoqué lors de l'audition du général Christophe Gomart, patron de la Direction du renseignement militaire (DRM), devant une commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015 à Paris (147 morts).

Dans le rapport de cette commission d'enquête, publié mardi, figure le compte-rendu partiel de son audition, qui remonte au 26 mai.

Après un passage visiblement coupé, le président de la commission, Georges Fenech, lui demande: "Je n'avais pas entendu parler de ce ressortissant brésilien qui s'apprêtait à commettre des attentats contre la délégation française aux Jeux olympiques. Comment pouvez-vous le savoir?"

Le Général Gomart répond alors de façon lapidaire: "par nos partenaires".

Aucune information supplémentaire n'a été communiquée par les autorités françaises.

Une attaque jihadiste à Rio de Janeiro pendant les JO-2016 est une "possibilité" mais "pas une probabilité", avait déclaré début juillet le ministre de la Justice du Brésil, Alexandre Moraes.

Quelque 85.000 membres des forces de sécurité - 47.000 policiers et 38.000 militaires - seront mobilisés pour assurer la sécurité des 10.500 athlètes mais aussi des officiels, journalistes et touristes du monde entier attendus pour les Jeux (5-21 août).