Vu de Tokyo: l’enfer s’est limité à l’aéroport

Un commentaire de notre envoyé spécial Thibaut Vinel.

Vu de Tokyo: l’enfer s’est limité à l’aéroport
©AFP
On nous avait promis l’enfer à Tokyo. Les tonnes de formulaires remplis depuis deux ans confirmaient cette première impression. Les réseaux sociaux en rajoutaient des couches. Jusqu’à la dernière minute avant de monter dans l’avion,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité