Mondiaux de short-track: Hanne Desmet en quête de nouvelles médailles à Montréal

Troisième du 1.000m aux Jeux olympiques de Pékin, l’Anversoise semble remise du coronavirus juste à temps afin de briguer des podiums de vendredi à dimanche.

Mondiaux de short-track: Hanne Desmet en quête de nouvelles médailles à Montréal
©BELGA

Une médaille olympique, cela vous change la vie ! Hanne Desmet a pu en faire l'expérience, elle qui emmène partout le précieux objet de bronze que "tout le monde veut voir ou toucher"et qui croule sous les sollicitations les plus diverses. "J'ai dû dire non à beaucoup de demandes parce que je devais encore préparer les championnats du monde et que l'idée était quand même de surfer sur ma bonne forme des Jeux olympiques", explique notre meilleure short-trackeuse, qui n'a pas très bien vécu, "comme tout le monde"dit-elle, le report de trois semaines de ces Mondiaux canadiens. "La fédération internationale voulait organiser ces championnats ailleurs étant donné que le vaccin des Russes ne leur permettait pas d'entrer sur le territoire canadien mais elle n'a pas trouvé de solution de repli. Elle a avancé, avec un certain opportunisme, les difficultés liées au coronavirus puis la guerre en Ukraine pour justifier sa décision de reporter les Mondiaux mais personne n'est dupe."

Quoi qu'il en soit, ce report n'a finalement pas été une mauvaise chose pour notre compatriote au vu des circonstances : comme beaucoup de patineurs, Hanne Desmet a, en effet, contracté le coronavirus dans le courant du mois de mars et une participation aux dates initiales n'aurait pas été possible pour elle. Désormais celle qui fut médaillée d'argent sur 1.000 m lors de l'édition 2021 pourra défendre ses chances. "Cela faisait tellement longtemps que nous n'avions pas vu nos amis et nos familles qu'il ne pouvait pas en aller autrement", explique la triple finaliste des Jeux de Pékin. "Les contaminations ont été nombreuses lors des finales de la Coupe du monde à Heerenveen. C'est d'ailleurs là que Joey (Mantia), mon compagnon, a contracté le covid et qu'il me l'a transmis à son tour. Nous avons passé notre quarantaine ensemble. Je n'ai pas été trop malade mais j'ai raté deux semaines d'entraînement et je suis plus vite fatiguée qu'avant. J'ai encore quelques douleurs musculaires aussi. Mais je crois que cela peut rentrer dans l'ordre assez vite."

Mondiaux de short-track: Hanne Desmet en quête de nouvelles médailles à Montréal
©BELGA

La patinoire du Thialf, où elle s'entraîne aux Pays-Bas ayant fermé ses portes, Hanne Desmet a accompagné l'équipe néerlandaise à Calgary, au Canada, pour un petit stage pré-compétition de quelques jours. Un stage qu'a dû quitter le coach national Pieter Gysel, malade à son tour, et qui ne pourra pas assister les six short-trackeurs belges (avec aussi Stijn Desmet et Ward Petré pour l'individuel ; Enzo Proost, Rino Vanhooren et Warre Van Damme pour le relais masculin) à Montréal. Si le frère d'Hanne Desmet, Stijn, peut envisager de monter sur le podium en individuel, c'est bien son aînée qui dispose des meilleures cartes dans ces championnats du monde un peu dévalués par les nombreuses absences (Japon, Chine et Russie figurent parmi les pays qui n'ont pas fait le déplacement). L'Italienne Arianna Fontana, par exemple, n'en sera pas. "Mais hormis elle, la plupart des mes concurrentes sont bien présentes dans les épreuves qui me concernent", souligne Hanne Desmet. C'était vrai jusqu'à l'annonce de sa grande copine, la Néerlandaise Suzanne Schulting, qui a annoncé ce jeudi avoir été testée positive au covid. "Mentalement, je suis brisée", a-t-elle commenté.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be