Il régnait un air des Jeux olympiques de Paris 2024, ce mardi, sur la Grand-Place de Bruxelles

La tournée des drapeaux olympique et paralympique a fait étape dans notre capitale.

Depuis le 8 septembre 2021 et un lancement effectué en Seine-Saint-Denis, le comité d'organisation de Paris 2024 a entamé symboliquement une tournée des drapeaux olympiques et paralympiques afin de partager ce symbole avec la population et que celle-ci "s'approprie" les Jeux. Une initiative qui ne se résume pas à la France, où une trentaine de villes de 20 départements et 10 régions ont accueilli l'événement jusqu'ici : cette tournée, qui se prolongera jusqu'en 2024, a en effet fait halte, ce mardi après-midi, sur la Grand-Place de Bruxelles.

Après un flashmob exécuté par 300 jeunes participants aux Jeux internationaux de la jeunesse qui se déroulent en ce moment chez nous, les trois drapeaux (olympique, paralympique et de Paris 2024), portés respectivement par Anne Zagré, Klison Mapreni et la basketteuse vice-championne olympique 2012 Emilie Gomis, ont fait leur apparition sur la plus belle place du monde sous les applaudissements et les cris des enfants.

"Il est très important de partager ces symboles universels qui font que la France est devenue aujourd'hui une Terre de Jeux, un label que l'on partage avec les territoires", explique l'ancien champion olympique de judo (en 1980) Thierry Rey, qui occupe la fonction de conseiller spécial du président de Paris 2024 Tony Estanguet. "C'était la première fois, que l'on emmenait les drapeaux à l'étranger et il était assez naturel de faire cette première étape ici chez nous voisins belges qui, imaginez, vont vivre les Jeux de plus près que certains Français qui habitent Toulouse ou Biarritz par exemple ! Dès lors qu'ils en profitent !"

Il régnait un air des Jeux olympiques de Paris 2024, ce mardi, sur la Grand-Place de Bruxelles
©BELGA


Présent à l'Hôtel de Ville, où l'échevin bruxellois des Sports Benoît Hellings a accueilli la petite délégation française mais aussi l'ambassadeur, le CEO Comité olympique et interfédéral belge Cédric Van Branteghem s'est félicité qu'il règne déjà un air de JO 2024 chez nous, l'échéance n'était plus tellement éloignée. "Deux ans, c'est finalement assez peu. Pour les athlètes belges, les Jeux de Paris sont en tout cas déjà très concrets puisque les sélections se sont déjà ouvertes dans certains sports. L'excitation commence déjà à monter, on le sent, et certainement chez l'ex-athlète que je suis ! (sourire). Plus généralement, avoir les Jeux olympiques à 300 kilomètres de chez nous, c'est une incroyable opportunité et cela offre énormément de challenges intéressants. Enfin, je m'attends bien sûr à un engouement très important du public belge pour cette édition."

Il régnait un air des Jeux olympiques de Paris 2024, ce mardi, sur la Grand-Place de Bruxelles
©BELGA


Il régnait un air des Jeux olympiques de Paris 2024, ce mardi, sur la Grand-Place de Bruxelles
©BELGA


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be