À cinquante jours du coup d’envoi des Jeux olympiques de Tokyo, "un courant d’optimisme" se renforce de plus en plus au sein du Team Belgium, affirme Olav Spahl, notre chef de mission.

"Nous entrons dans la dernière ligne droite, l’atmosphère générale au niveau sportif est très bonne également avec des qualifications qui s’enchaînent. Et les préparatifs s’accentuent à différents niveaux. Nous sommes dans les temps !", assure l’Allemand.

À qui nous avons demandé de faire un point sur la vaccination de ceux qui nous représenteront à Tokyo dès la fin du mois prochain.

"À ce jour, nous avons déjà 87 % de sportifs du Team Belgium qui ont reçu leurs deux doses de vaccin, alors que 10 % n’en ont reçu qu’une des deux pour des raisons de calendrier essentiellement. Et seuls 3 % d’athlètes n’ont pas encore reçu la moindre injection de vaccin parce qu’ils n’étaient pas en Belgique. Personne, en tout cas, n’a refusé ! Mais il est effectivement possible que, dans certains cas individuels, des sportifs repoussent la deuxième dose à leur retour du Japon. Quoi qu’il en soit, il faut se féliciter de la décision qui a été prise dans des délais nous permettant d’aller au Japon avec un taux de vaccination très important parmi nos sportifs. Je pense qu’il faut respectons les interrogations, voire les inquiétudes de la population japonaise et adapter nos comportements. Soyons raisonnables, montrons que ces Jeux peuvent bel et bien se tenir de manière sûre et une dynamique positive s’installera."