Il a affirmé rouler avec une selle pour femme depuis son accident au Tour de Lombardie. "J’avais besoin d’un support plus doux." Cette selle devait l’aider à son retour sur le vélo, mais il a finalement décidé de la conserver. Un choix étonnant - vu que beaucoup penchent pour des selles très rigides - qui l’aide à soulager la pression sur son os pubien, fracturé.