Neisser Loyola devra reporter son espoir de participation aux JO à... 2024, à Paris ! L’épéiste belge d’origine cubaine a, en effet, été éliminé du Tournoi de qualification olympique ce dimanche, à Madrid. Mais il n’a absolument pas à rougir de sa prestation ! Après s’être extrait des éliminatoires, Neisser, âgé de 22 ans et tête de série n°16, abordait le tableau final de ce TQO face au Géorgien Kudriavtsev, n°17. Il l'a battu sur le score de... 15 touches à 11 pour avoir le droit de défier, en seizième de finale, le Polonais Polonais Zawrotniak, n°1.

Et, là, notre compatriote a joué crânement sa chance lors d’une rencontre très indécise. Un moment mené 9-12, Neisser Loyola est revenu pour égaliser à 12-12 dans les dernières secondes de ce face-à-face et arracher une prolongation sous forme de golden score. Malheureusement, son adversaire est parvenu à marquer et donc à se qualifier pour la suite de cette compétition, mettant fin au rêve de Loyola de participer aux Jeux de Tokyo. Mais, vu le talent de notre compatriote, ce n’est assurément que partie remise. Rendez-vous à Paris 2024 !

D’origine cubaine, Neisser Loyola a de qui tenir dans le monde de l’escrime. Il n’est autre que le fils de Nelson, champion olympique par équipes en 2000, à Sydney. Et les Jeux sont naturellement pour lui un rêve à assouvir.

"Je suis arrivé en Belgique à l’âge de 16 ans, quand mon père a été nommé entraîneur national. Comme lui, j’espère, bien entendu, participer un jour aux Jeux Olympiques…"

Après les qualifications par équipes, il n’y avait plus que deux places pour l’Europe et la première avait été logiquement attribuée au Hongrois Siklosi, champion du monde 2019 et n°1 mondial. La deuxième l’était lors de ce Tournoi de qualification olympique ce dimanche, à Madrid, où il y avait encore une quarantaine d’inscrits. Neisser Loyola devra donc attendre 2024 pour espérer succéder, dans cette discipline, à Seppe Van Holsbeke, présent au sabre en 2016, à Rio, et à Cédric Gohy au fleuret en 2004, à Athènes.